lundi 28 février 2011

Trou de la Dent : d’autres photos

En complément de l’article de Jean Marie, j’ai mis quelques photos sur Picasa. L’album est accessible à cette adresse : https://picasaweb.google.com/ecousin/2011FevrierTrouDeLaDent#

6 commentaires:

Edouard a dit…

Je vous fait suivre un mail de Claude GALBAN qu'il m'a envoyé.

Voici le texte que Claude GALBAN désire faire paraitre en son nom

Si le spéléoclub de l'aude décide de reprendre l'ouverture du TROU DE LA SOUFRIERE (comme il est envisagé ultérieurement) :
En qualité de Membre du Spéléoclub de l'aude et en rappelant que CLAUDE GALBAN et SERGE HERRERO sont à l'origine de l'ouverture de ce trou (j'en profite pour le rappeler par la même occasion à ceux qui l'ignorent ou qui l'auraient oublié) je demande à participer aux travaux de REOUVERTURE . Il serait navrant que je sois à nouveau oublié dans cette affaire."
Je pense que chacun comprendra pourquoi je n'ai pas voulu participé pour l'instant à sortir des cailloux au trou de la Dent (dit Trou de la SOUFRIERE BIS).

Signé CLAUDE GALBAN

masdan a dit…

Salut,le galbanus.Toujours dans le coin?Gros zut,va bien falloir qu'on se revoit!
Le daniel mas de gargasone.

JPP a dit…

De trés belles photos. Un vrai travail de pro. En tant que chasseur, je n'avais pas vu le beau sanglier de la photo n° 15. Il faura que tu me dise où il est. JPP

Anonyme a dit…

Très belles en effet.
Vous ne voulez pas organiser un stage photo pour Jean-Marie?

Jean Marie a dit…

Ouais... on attends toujours les tiennes ; ce retard n'annonce rien de bon...

Pour Claude : Même si je suis impliqué dans la non-publication de cette sortie, je partage ton point de vue. Cela aura au moins eu le mérite de rouvrir le débat de la programmation des sorties lors de notre dernière réunion. Edouard a mis au point un calendrier. Je ne suis pas très optimiste : la sortie au Bézis dont le rapport figure ci-dessus n'a pas été annoncée. Une sortie réservée certainement.

Edouard a dit…

Jean-Pierre: c'est une petite concrétion que j'ai pris en photo à l'entré de la grande salle. J'étais en mode macro. Je ne pourrais pas te situer cette concrétion précisément.