lundi 24 septembre 2018

Samedi 22 Septembre 2018: Participation au rassemblement des EDS ( écoles départementales de spéléo)occitanie.
Coup de main pour l'encadrement de cette initiative du CDS 11.
Premier rassemblement du genre dans notre nouvelle "région".
Un franc succès, car beaucoup de jeunes venus de différents département.
Par contre au niveau cadres....la peau de chagrin, surtout au niveau CLUB, ou je n'ai vue que Alain et
Etienne!
Pour aider à l'encadrement l'excellent vulgarisateur de geôle, Michel Wienin, J'encadre à Cabrespine 7
novices accompagnés pour certains de leurs parents:
Pédro, Adeline et Martin. Karine, Simon, Nils et Milan. C'est donc à 9 que l'on descend en fin de matinée. Etienne à un groupe plus nombreux.
Amont rivière jusqu'aux étroitures. Sans Karine, aval rivière jusqu'après le passage de la pluie.
C'est bien assez au vue de la petite moyenne d'âge. Tout le monde est content. TPST:5H40.Comme la curiosité à été éveillée dans le groupe, je leurs montre la zone du G11 en rive gauche.
Profitons de ce blog pour souhaiter un bon 80ème anniversaire à MONSIEUR André Capdeville, qui est toujours fidèle au poste quand il ce fait quelque chose sur Cabrespine.
Génération future...

Le soir repas convivial au gymnase de Villeneuve préparé par un spéléo cuisinier.
Deux légendes vivantes!
Pédro, ancien spéléo, nous reconta
cteras.

dimanche 23 septembre 2018

Encore du travail pour cet hiver

Dimanche 23/09/18
Prospection solo
TPES : 4h

Une demi-journée ciblée sur les zones de failles et de contact, à l'aplomb et au delà des amonts connus du réseau du Chandelier, avec une météo idéale et l'étiage en profondeur.

Je tombe assez vite sur une série de grosses dolines coalescentes, cachées derrière des barres rocheuses et non cartographiées malgré leur profondeur.
Sur le rebord de la seconde, un départ de trou étroit dans la mousse. 5mn de désobstruction de gros blocs plus tard, vue sur une suite plongeante. Sondage...
Un puits de 8 ou 9m est là dessous, qui sera vite accessible (20mn de boulot environ). Souffle bien présent mais non tornadique.
15m plus loin, deuxième départ de cavité, bien caché. Beaux signes de creusement. Un méandre amont se jette dans un ressaut de plusieurs mètres dont il faut désober le départ. La zone ne semble pas avoir été très prospectée.
La doline suivante est stérile et la progression pénible dans les restes de toiles de pyrale...
Mais un peu plus loin un entonnoir magnifique limité par une falaise d'une dizaine de mètres.
Découverte d'un autre départ de cavité inconnu sur un des rebords.

Départ alléchant
 Il s'agit là d'une conduite forcée très inclinée avec de belles formes de dissolution. La conduite se poursuit vers le bas mais encombrée de blocs. On voit cependant que la suite n'est pas bouchée et ça souffle là aussi modérément. Ce sera intéressant d'y consacrer un peu de temps vu l'emplacement.

La suite est en bas
Ensuite traversée d'une zone plus marneuse où un petit ruisseau maigrelet se perd. Là aussi vu l'emplacement il pourrait être en relation avec l'arrivée d'eau découverte récemment dans le réseau IV du Chandelier. La suite de la topo devrait nous éclairer prochainement à ce sujet.

En poursuivant vers la zone de contact, je tombe enfin sur un signe de vie : un petit départ de quelques mètres bouché marqué SSP 1983.

Plus loin au milieu d'une barre, autre trouvaille : un véritable aven en bouteille, pénétrable, avec un puits de 7 ou 8m. Pas de marquage...
Peut-être s'est-il ouvert ou élargi récemment, il y a tout un côté où les racines sont à nu.
Il est lui aussi très bien placé par rapport au réseau, la future topo devrait dire à quel point...

Dernière trouvaille de l'après-midi
Bilan du jour : 5 cavités plus ou moins à l'aplomb du IV; trois inconnues, 1 connue mais sans intérêt, et le dernier aven sans doute le mieux placé. On saura quoi faire durant la saison humide...

mardi 18 septembre 2018

Accompagnent réseau 1 du Chandelier

Dimanche 16 Septembre 2018
participants:SSP: Bastien, Arthur et sa compagne.
MGCN: François, Guilhem, Jean François.
SCA: Elodie, Julie,Jean Luc
TPST : 4h ; 15 m
Haute vallée

Rendez-vous pour 9h au parking habituel de l'Escale.

Après équipement de l'ensemble des participants et une fois l'équipe de pointe engagé dans la cavité notre groupe entame la descente du puits vers 10h30.
Regroupement dans la première salle du chaos où l'on en fait le tour : cavité en éboulis remontante en partie calcité et petite cavité du départ de Laval.
Nous nous engageons ensuite dans le Réseau 1 ou la salle de l'écho qui est toujours aussi cristallin puis nous progressons ensuite dans le lac où les niveau d'eau sont très bas.
Nous passons la murène qui se trouve à proximité du passage de la soufflerie. Puis passage de la boîte aux lettres et arrivé à la fin du réseau 1 devant le premier barrage naturel du réseau pour 12h15. Pensant être à la fin du réseau 2.
Nous retournons manger dans la galerie annexe qui se trouve juste avant la boîte aux lettres pour se protéger du courant d'air glacial qui circule dans le réseau principal.
Bastien Arthur et sa compagne vont continuer dans le début du réseau 2 sur quelques centaines de mètres puis nous rejoigne au coin repas.
Retour est sorti pour 15h15 de l'ensemble du groupe.
Sortie très convivial et réseau très apprécié pour c'est volume et ses sculptures de roche

lundi 17 septembre 2018

Interclub au Chandelier

Dimanche 16/09/2018
Trou du Chandelier
Participants :
SCA : Jean-Luc, Julie, Dom, Christophe, Seb, Elodie, Denis, Laurent
SCM : Michel, Guillaume, Annick
SSP : Bastien, Arthur et sa compagne
MJCN : François, Guilhem, Maria + 1autre personne

TPST : variable mais 11h pour l'équipe de pointe.

Signe que le réseau prend de l'ampleur : le nombre de participants augmente ainsi que la quantité d'objectifs.

Forte affluence à l'entrée du réseau

Ainsi, en parallèle de la visite en classique guidée par Jean-Luc et Julie dans le I et le II (je leur laisse le soin de commenter la journée s'ils le souhaitent), une équipe SCA/SCM prend la direction du réseau IV.
Le niveau d'eau a fortement baissé et on ne se mouille plus malgré quelques laisses d'eau résiduelles.

Arrivée dans le III vers 13h, repas puis début des travaux : Denis et Seb partent en avant pour commencer l'escalade du bouchon de calcite depuis le IV en revenant vers le III pour chercher une possibilité de jonction.
Christophe et Annick balisent les zones les plus sensibles tandis qu'une autre partie de l'équipe améliore l'équipement au niveau du lac suspendu. La corde dynamique du dernier toboggan est remplacée par une bonne statique.
Ensuite on se scinde à nouveau: avec Dom nous continuons la topo en direction du terminus du III pendant que les autres vont désobstruer la partie la plus étroite du méandre qui entre dans le IV.

Les différentes missions sont menées à bien simultanément : l'escalade donne comme prévu sur un colmatage de calcite après une vingtaine de mètres. Alors que Seb est en haut, Dom et moi sommes de l'autre côté en haut de l'escalade de fin du III et entendons très distinctement et de façon très proche deux séries de coups de marteau; il n'y a que quelques mètres mais pas d'ouverture car pas de jonction à la voix.
En parallèle, Michel, Guillaume et Annick ont éliminé l'étroiture verticale du méandre; Christophe faisant plusieurs fois la navette dans le pseudo-siphon pour nous informer.

Ensuite le petit groupe après l'effort prend la direction du terminus explo et poursuit la galerie fossile sur quelques dizaines de mètres jusqu'à un grand puits qui barre le chemin. Guillaume descend au fond encombré de blocs mais qui sera à revoir car nous sommes potentiellement au dessus des galeries inconnues du Blau. Au dessus la cheminée remonte sur au moins 20m.
Tout droit la galerie fossile se poursuit et nous attend; une petite vire sera à équiper pour l'atteindre en traversant le puits.

Pendant ce temps nous avons poursuivi la topo à travers les obstacles entre III et IV, en repassant toutefois provisoirement au carnet pour ne pas bousiller le PDA dans la flotte. Nous faisons la jonction avec le reste de l'équipe au tout début du IV après une séance de relevés très éprouvants entre étroitures, boue, flotte et vent glacial. Le plus dur est fait....

Résultat des courses : en extrapolant il y aurait un bouchon de calcite entre III et IV d'environ 4m d'épaisseur vers le Nord Ouest en haut des escalades, à préciser plus exactement la prochaine fois car tout n'est pas perdu de ce côté.
Par contre bonne nouvelle : le pseudo-siphon devrait pouvoir se shunter facilement car il n'y a que 3m entre les points 194 et 200 et un peu de courant d'air passe. Cela éviterait le siphon mais également le méandre, la montée et la redescente suivante.

Report de la zone de transition entre le III et le IV

Sur le plan, le pt 186 est la base de l'escalade de la fin du III, le pt 186_5 est le terminus de l'escalade depuis le III, le pt 200 le départ de l'escalade faite par Denis et Seb depuis le IV et revenant vers le NE. La zone étroite est comprise entre le pt 187 et le pt 199. Le pt 195 est le pseudo-siphon, on voit bien la proximité entre le pt 194 situé entre les deux ex-verrous et le pt 200 situé dans la grande galerie du IV. Ce shunt permettrait de passer à sec et en sécurité en cas de crue. Je pense que c'est un objectif prioritaire.
Merci la topo.
Au final, journée très productive avec pas mal de perspectives. La suite au prochain numéro...

dimanche 9 septembre 2018

Dimanche 9 Septembre 2018: Petite sortie d'après rentrée.
Avec Jean Luc qui veux découvrir le trou de la règle (BA1).
Je vais en profiter pour y poser des cordes dédiées....bien épaisses...L'on pourras me dire ce que l'on veux, ce sont les meilleures! Reéquipement du départ en haut du puits de l'anniversaire (2 spits). Pose d'un maximum de plaquettes acier. En haut de la grande tirée du grand puits, pose de 2 spits en départ de main courante pour remplacer l'AN. Jean Luc apprécie à juste titre la beauté des puits et ça fait plaisir. Coup d'oeil au resserrement terminal (-105), qui aspire bien, et ou  Jean Luc perçois aussi une bonne résonance devant. Ce n'est donc pas un fantasme à la riton!Par contre, nouveauté, après une escalade de 4m au fond de la faille, je localise une lucarne qui aspire bien plus qu'au point bas.
Impossible de voir si ça s'élargis derrière, ou ça fait un coude vers la gauche. Remontée très confortable sur ces cordes de gros diamètre. A poursuivre absolument. Sortie tôt sous une chaleur enfin apaisée et la disparition des toiles de pyrales. TPST:3H45.

rassemblement caussenard

Samedi 8 septembre après midi à saint martin de londres au rassemblement caussenard
 Des conférences,exposition photos,et beaucoup d exposants tant en matériel que de livres.
Des rencontres très intéressantes,discusions ....
On parle même du chandelier avec gerald HUET ,Aventure verticale(un de nos sponsors) qui des qu il peut y fera une visite.
Un très bon moment qui finit par un très bon repas festif.

mardi 28 août 2018

Sortie club au canyon de Termes

Dimanche 26 Août 2018
Canyon du Termenet
Participants : Dom, Jean-Luc, Julie, David, Maëlle, Théo, Steve, Caroline, Eleanor, Hervé, Denise, Christelle, Elodie, Seb, Henri, Jean-Claude, Christiane, Alex, Laurent
TPDC (temps passé dans le canyon) : 3h30
TPASG (temps passé à se goinfrer) : 3h

Pour décompresser un peu de la longue période de travaux hebdomadaires au Chandelier, nous nous sommes donnés rendez-vous dans une ambiance plus détendue, familiale et conviviale au magnifique canyon de Termes que peu d'entre nous connaissaient.

Tout le monde n'a pas fait le canyon mais on s'est tous retrouvés ensuite à la miellerie chez Denise et Hervé pour une grillade bien arrosée.

Super ambiance dans et hors de l'eau...
Quelques photos de Julie et Steve :

Premiers ressauts

En attente du grand saut...

Sous la grotte de tuf

Paradisiaque

Certains refont le toboggan plusieurs fois

Néoprène de rigueur en aval de la source sous la vasque