lundi 27 octobre 2014

Sortie club Trassanel réseaux 1 bis1, 2 bis 2.

Dimanche 26 Octobre
participants : Denis, Sophie, Coralie, Thomas, Jean-Marc, CLAVERIE Emilie, Jackie, Teddy, Loïc.
Encadrant : Henri, Pierre, Felix, Julie, Jean-Luc.
TPST : 6h30

Le sourire de Coralie



16 personnes inscrites pour la seconde sortie club de la saison, forfait pour FOURNIER Lydia et absence de Guy DELRIEU.
Rdv pour 9h30 à la base spéléologique de Trassanel, après équipement de tous ce petit monde entrée dans le réseau 1 pour 10h30.

Henri part en pointe avec Teddy pour  effectuer la mise en place d’une corde d’assurance pour le passage de « l’opposition «.

Main courante du 1bis.
Enfin nos nouveaux vont touchés  de la corde et sous l’œil vigilant de Pierre et Julie, ils effectuent leur premier rappel sur le terrain, avec appréhension pour certains et décontraction pour d’autres.
Nous les dirigeons  par groupe de trois sur le passage de l’opposition ou Henri et Teddy les attendent, toute l’équipe franchie cette obstacle sans problème, au retour petite séance de rappel pour repasser l’obstacle.
Direction du réseau 1, arrivé  au passage de la main courante et descente du P 10 pour rejoindre le réseau 2 bis. Le troisième rappel de la matinée sur le P 10 mets nos nouveaux adhérents en confiances.


Après un repas bien mérité le groupe repart vers le 2 bis en faisant  quelques   visites de petits réseaux annexes. Retour sur le réseau 2 et voyant que le groupe en «redemande » Henri choisi le retour par la passage du laminoir, nouvelle séance de ramping que tous le monde apprécie  en se mettant en contacte physique avec le milieu.
Photo de famille.







Sortie du réseau 2 pour 17 h, photos de famille et petit briefing. Emilie CLAVERIE pour sa première sortie initiation a apprécié cette activité et va s’inscrire au club. 

Une sortie d’initiation pour le groupe a été prévu pour le mardi  11 novembre dans la grotte du cimetière à Sallèle Cabardes pour travailler les fractionnés et les remontées de corde en préparation de la sortie des Cazals sur le réseau de la lévitation.
Le groupe est homogène et il a progressé dans les différents réseaux avec aisance.

lundi 20 octobre 2014

Bizutage pour l'anniversaire de Denis


Dimanche 19 0ctobre 2014
Roc de Nitable
Participants : Denis, Jean Michel, Henri, Laurent
TPST : 9h30

Nous profitons d'une météo sèche pour poursuivre les travaux au fond du trou ce Dimanche. Denis m'ayant fait part de son envie de frotter aux explos, je lui conseille pour cette première sortie "rude" de ne pas prendre de kit, ou alors un petit.
C'était sans compter sur Henri, qui, en bon convalescent qui se ménage, avait prévu un tout autre traitement pour notre nouveau venu, à savoir le kit "brique", destiné à équiper quelques obstacles.

Jean Michel et moi partons devant. Le principe de travail de la journée est très simple : creuser le bouchon terminal, faire des boules de glaise et les faire passer à son voisin qui les stocke. En début d'après midi nous sommes rejoints par Henri et Denis qui ont fini leur première mission. Denis est déjà copieusement tartiné de boue par le franchissement des siphons précédents. Mais ce n'est qu'un début...
Au point bas de notre chantier une petite arrivée d'eau en plafond transforme régulièrement les sédiments du sol à peu près secs en mayonnaise. Notre job tourne au chantier de bousiers. Denis qui met la main à la "pâte" nous prend pour de véritables malades mentaux...

Heureusement à quelques mètres du chantier "humide", nous avons un chantier "sec", l'autre extrêmité de la galerie avec du sable frais et un peu de calcite. Quand nous sommes trop englués nous partons nous y "sécher" à tour de rôle.

Après 6h de boulot non stop, les perspectives évoluent des deux côtés : dans le chantier "humide", le point bas est atteint, on voit le conduit remonter derrière avec toujours des sédiments, plus secs, à enlever. Une résonnance est très proche au dessus avec un bon courant d'air, on espère que c'est la suite des beaux conduits en tube qui précèdent cet obstacle. Je fais 9 trous à la voûte pour gagner de la hauteur. Au minimum une sortie supplémentaire sera nécessaire de ce côté.
Dans le chantier "sec", je parviens à franchir l'étroiture en toute fin de journée, monte de deux mètres et m'arrête la tête dans une galerie de 2m de large légèrement remontante. Une grosse stalagmite au milieu du passage m'empêche de sortir. Au minimum un peu de première pour la prochaine fois donc...

Une fois arrivés aux voitures à la nuit tombée, Denis qui est sorti dans un état méconnaissable selon ses dires (dommage, j'étais trop loin pour la photo...), nous avouera, après cette "initiation" digne d'un commando militaire, que c'était son anniversaire. A coup sûr il risque de ne pas l'oublier de sitôt celui-là...

vendredi 17 octobre 2014

Vendredi 17 Octobre le matin: Minervois divers...

Daniel ayant cru voir un porche à atteindre en escalade au dessus du Pestril, l'on va le looker depuis la route.
Comme souvent en prospection....il semblerait ne s'agir...que d'une illusion!Daniel étant repartis...s'acheter des lunettes!...virée châtaigne à Roquefére avec Aza, puis pistage du sef aux trous de Cabrespine, séance que j'aurais du faire du temps de ma patte folle...Les conditions pour être fixé sont idéales: cagnard digne du Mois d'août au soleil, probablement grande sécheresse souterraine: Le G33 travaillé ce printemps ne m'emballe que moyennement:il soufflote sans plus...et énorme surprise (Daniel l'avais déjà constaté à mainte reprises): le G11....est totalement sans air! Allez comprendre quelque chose..!?Le trou dis de "Santoul"laisse filtrer un net souffle dans le petit espace entre le cadre et la lourde plaque d'égout.Par contre, je suis assez motivé pour reprendre un de ces quatre le départ (-3),en aval et au Sud du G11 ( dont je ne connais pas le marquage).C'est une trémie calcitée, avec un très bon souffle au fond.Et surtout c'est le plus en rebord de la vallée sèche que longe le sentier balisé...Un objectif de désob. sur le Minervois.Il y aurait aussi plus au Sud dans le Travès des Griffes, le G28 ou trou Olivier qui est trés bien ventilé...TPES:3H
G?...sous le G11
Daniel sur la route

jeudi 16 octobre 2014

Quelques images

11 Octobre Sortie club au Dômes












7 Octobre visite des mines de Cabrespine avec Michel Wienin (géologue)
TPST : 5h  TPES : 3h30



6 Octobre : traversée de Matte Arnaude avec Michel Wienin et Laurent Hermand TPST : 8h30



5 Octobre JNS avec l'équipe de Narbonne TPST : 4h







mardi 14 octobre 2014

Sortie baston pour la reprise des explos sous le Roc de Nitable

Lundi 13 Octobre 2014
Roc de Nitable
Participants : Etienne, Christelle, Laurent
TPST : 10h30


C'est lourdement chargés que nous entamons une sortie "en pointe" avec pour objectifs les deux terminus 2013 du réseau, mais en particulier le trou souffleur découvert lors de notre dernière sortie topo (audible à une centaine de mètres !).
Les conditions hydros sous terre sont bonnes : malgré le remplissage de quelques vasques dans la zone d'entrée à cause des dernières pluies, à l'intérieur de la montagne les points bas de galeries sont vidangés et à sec (mais pleins de boue bien évidemment...).
Il nous faut 2h10 de progression pour atteindre le fond sans encombres. De toute évidence le trou souffleur n'est pas activé. En y regardant de plus près une flaque résiduelle occupe le point bas du conduit impénétrable d'où provenait le bruit de turbine l'année dernière.
Il nous en faut plus pour nous décourager et nous attaquons le sable induré constituant le sol à la piquette. Sous une couche dure de 10cm les sédiments sont plus meubles et le travail peut avancer...


Le conduit d'origine, assez vaste, est presque entièrement ensablé et fossilisé


Nous échangons fréquemment les postes et creusons simultanément le conduit de droite, faiblement ventilé mais avec une résonnance certaine au delà d'un retrécissement causé là aussi par du sable induré en véritable grès très solide, au point que je suis obligé de percer le sol en prévision des prochaines désobs.
Pendant les temps morts, Christelle part faire quelques photos dans la zone concrétionnée située à quelques dizaines de mètres à peine des chantiers.

Une formation rare d'excentriques d'aragonite en massues poussant sur un filon métallifère (coloration noire)


 Voûte colorée par le même filon avec des nuances d'orange. A l'arrière plan on remarque la paroi droite arrondie et cupulée, témoignage des forts courants d'eau qui ont façonné le conduit avant son abandon


 Curiosité


 Décoration calcito-aragonitesque


Après cinq heures de creusement non-stop et trois mètres plus loin nous arrivons au niveau de la flaque d'eau dans le conduit de gauche (dit de "la turbine"). Nous n'avons pour vider l'eau qu'une petite boite en plastique et une bouteille vide, mais nous décidons de tenter quand même de faire baisser un peu le niveau pour voir si le courant d'air s'amorce. Nous faisons la chaîne...


Après avoir enlevé une vingtaine de litres subitement un clapotis se fait entendre : malgré la faible amplitude thermique du jour et le marais barometrique, les forces de pression sont à l'oeuvre de l'autre côté de la vasque comme le montre cette petite vidéo à écouter avec le casque audio ...

video

Nous parvenons ainsi à vider les trois quarts de l'eau. Nous amorçons le courant d'air de façon permanente. Il sort d'un mince trou dans la calcite à la voûte, la perte de charge doit être conséquente et cela nous supermotive pour éliminer cet obstacle et accéder à l'inconnu...
En prévision de la prochaine désob, je vide l'accu du gros perfo dans la voûte pendant que les autres prennent le chemin du retour. La poussière de percage qui passe devant le trou est éjectée à l'horizontale.
Après de multiples déboires de ligne électrique le travail est accompli mais il est déjà 19h30 quand je quitte le fond du réseau sur cette petite victoire. Le retour est plus rapide que l'aller et je m'aperçois que le trou est très physique quand on veut aller vite avec un gros kit et tartiné de la crème des deux siphons assechés !
La suite prochainement si les conditions météo d'arrière saison le permettent.

lundi 13 octobre 2014

Complément visuel....et quelques commentaires...

Avec l'équipe décrite par Jean Luc, parcours tranquille jusqu'aux Dômes, comme prévu.Tout le monde marche bien et ce régale...En prime l'inférieur des Dômes, qui est vraiment délicat à visiter sans salir...C'est un bon exercice d'apprentissage de la protection...Etienne qui fait de la photos à droite à gauche, nous donne quand même d'intéressantes explications sur les différentes genèses souterraines.
Explications....de Mr le guide!
Au retour pendant que le deuxième groupe remonte les échafaudages, visite de l'amont rivière.Pour certains jusqu'à la deuxième porte.
La nouvelle génération...

Qu'elle classe!
TPST:7H15
Tenue d'été!
Vendredi 10 et Samedi 11 Octobre 2014: Fin de la rééducation...

Sous entendu avant la reprise des sortie d'Explo ( à Nitable?);
Haut du P37
- Vendredi: avec Etienne descente au 4 de Trassanel, finaliser la tranche rééquipement: A la lucarne du passage "mata", virement de l'antique bout de corde dynamique servant de main courante mal commode et acrobatique, et datant....d'au moins le milieu des années 60...!Etienne étant inscrit au stage initiateur de Comus, veux faire de la technique...donc je le laisse reéquiper: toboggan derrière la lucarne: un nat, a pic de la lucarne: le même nat, deux goujons dans la calcite pour un mickey, une dév. sur nat juste en dessous.Enfin franchissable en sécurité!Visite de cette branche Est, qui est vraiment superbe et peu faite.A programmer avec nos nouveaux.La trémie "mata"est faiblement ventilée, et le méandre plein Sud juste avant, nous semble sans suite évidente.Si les compartiments rocheux ont bougé de bas en haut comme le pense Etienne, il n'y plus aucune chance que nous trouvions une suite dans cette direction...Et pourtant théoriquement elle existe!
Il n'y a que lui qui passe!
D'où l'intérêt de reprendre les trous au dessus de la base...Remontée au 3, et farfouillage dans la zone terminale Nord Est.Descente d'un des puits sur nat, puis descente partielle en le reéquipant du P37 terminal.C'est tout à fait superbe, mais Etienne mal fagoté dans son vieux harnais Petzl....misére pour poser 3 spits dans les normes 2014, l'équipement datant ici aussi de matuzalem!Il nous manque 10m pour toucher le fond qui a l'air vaste...et boueux!Il faudra la prochaine fois une C70m.Un net courant d'air aspirant parcours ce conduit (piège à froid?).Les traversées olé olé pour arriver à cette extrémité Est serons à sécuriser la prochaine fois: un bel exercice d'équipement...TPST: 8H
Entreinement