samedi 16 janvier 2021

Couvre-feu à 18h : pas que du négatif

Samedi 16/01/2021

Vallée de St Pancrasse

Sortie solo. TPST 3h


Le couvre-feu plus tôt que d'habitude a provisoirement mis à mal la collective hebdomadaire du Vieux Lion : compliqué de perdre encore deux heures sous terre quand on vient de loin...

Les choses vont s'organiser dès la semaine prochaine, en comité réduit et en partant sans doute plus tôt pour poursuivre la quête principale actuelle du club qui n'en est plus à une semaine près...

J'en ai donc profité cet après-midi pour refaire une virée dans la vallée de St Pancrasse, à quelques minutes de la maison. J'avais trouvé quelques départs de trous intéressants il y a déjà pas mal d'années, et plus récemment un autre, une fissure soufflante juste au dessus du ruisseau qui se perd en grande partie lors de la traversée de la bande calcaire.

Le ruisseau lors de la traversée des calcaires

 

Ces calcaires surgissent des grandes profondeurs pour ensuite affleurer jusqu'aux gorges de l'Orbieu.

Nous étions retournés avec Boris travailler la fissure pour s'arrêter provisoirement sur une banquette de méandre ultra-résistante soudant les deux parois du méandre.

Le but de l'après-midi était d'éliminer l'obstacle et de diagnostiquer si la suite valait le coup.

Aperçu du site par rapport au ruisseau :


Entrée en action et résultat visible...

Le méandre avant :


Et après :

 

Coup de bol, le méandre juste après recoupe une belle arrivée horizontale à droite, la suite est une galerie d'environ 1m de large avec de belles formes de creusement au plafond. Un fort courant d'air est avalé dans cette suite qui tourne à gauche 2m plus loin, avec quelques alternances longues de souffle tout aussi fort. De la terre et des feuilles au sol qui devraient s'enlever facilement. Si près de la perte, ça sent le trou vraiment intéressant. Un de plus...


La suite nous attend

Pas le temps pour commencer à vider la terre, le temps passe trop vite. Je ne sais pas quand on aura le temps d'y retourner, sauf si on est bientôt re-obligés à rester dans un rayon de 20km. A suivre...

samedi 9 janvier 2021

Vieux Lion des neiges

Samedi 09/01/2021

Trou du Vieux Lion

Participants : JLuc, JMichel, Dom, Denis, Boris, Laurent

TPST : 7h


La météo était bien hivernale mais on a décidé de tenter le coup malgré la neige. Une bonne équipe de guerriers était à nouveau au rendez-vous pour aller creuser au fond.

Tunnel de l'Escale avec décorations

Superbe ambiance sur le plateau avec de la poudreuse et du gel persistant. Il a fallu bosser un peu pour atteindre le parking de la cavité avec les véhicules

Même à l'extérieur, on se taille un passage à la piquette

Convoi arrivé à destination

Sous terre, beaucoup moins d'eau et des conditions de travail plus faciles. On démarre la journée à 4,7m du départ du tunnel. Comme on est nombreux, JMichel retourne à l'ancien fond où il avait laissé un passage descendant en suspens.

Au chantier principal, le rituel est bien rôdé : rotation régulière au front de taille et repas échelonnés pour optimiser le temps de creusement sur place.

A nouveau une séance bestiale qui va nous faire bien progresser le long de la paroi mise à nu la fois précédente. Remplissage de glaise et cailloux sans aucun vide cette fois, l'ensemble est parfaitement étanche à l'air. Toutefois, la paroi montre des stries anciennes de niveau d'eau identique à celle visibles en bas des puits, et à la même hauteur (ancienne suite aval ?).

La différence c'est que la paroi toute entière semble avoir été légèrement basculée vers le nord avant que le remplissage ne se mette en place.

Après un passage de voûte stable, c'est à nouveau moins solide en allant vers le fond. On taille donc la suite de la galerie plus haute et plus étroite pour réduire l'emprise de la voûte.

L'après-midi, c'est la surenchère dans la vitesse et le volume de travail : vers 17h, l'extrême fond, légèrement remontant, est mesuré à 7m du départ (on dira un bon 6m pour la partie entièrement calibrée). Parallèlement, le rempart construit en bas des puits devient assez impressionnant.

Rempart souterrain

Il reste donc encore une bonne séance pour atteindre les 8m, ensuite s'il n'y a rien d'évident il faudra peut-être refaire une sortie ARVA à deux équipes pour caler précisément l'azimuth et la pente et remesurer la lacune. Cette quête nous aura appris la patience et la persévérance...et la porte vers le coeur du Pays de Sault est là quelque part, toute proche à présent mais encore cachée par des comblements millénaires....

 

lundi 4 janvier 2021

bonne année 2021

Bonne année 2021 à tous ,

De sympathiques sorties ,un  partage notre passion,et des kilomètres de premières!



merci à mathilde pour la réalisation de notre carte

Mathilde Font
infographie / pao / webdesign
06 72 81 61 94 - 09 53 09 30 05
mathilde@pandea.fr
www.pandea.fr

samedi 2 janvier 2021

Au coeur de la tectonique pyrénéenne

Samedi 02 Janvier 2021

Trou du Vieux Lion

Participants : JLuc, Félix, Dom, Laurent

TPST : 7h


Première séance de 2021 sur notre chantier -phare.

Encore plus de neige dehors, encore plus de froid (tout gèle en quelques minutes) mais un peu moins d'eau sous terre, de la spéléo comme dans les Alpes...

Pose de quelques marches pour atteindre le départ hors-crue au sommet du dernier puits, et poursuite de l'avancée dans la mine. Chantier absolument atypique, à présent en plein milieu de la zone broyée, mais il n'y a pas de trémie : un mélange de blocs et d'argile au sol et de la roche calcaire pulvérisée en sable au plafond. Les alluvions marneuses ont disparu, les parois aussi.

Les zones indurées (infiltrées par la calcite) servent de voûte, mais dans la première partie, la galerie continue de s'agrandir spontanément, j'en ferai encore les frais cette fois (un demi mètre cube dans la nuque et le dos, alors que presque rien n'était tombé ces derniers jours; la hauteur atteint 2,5m à présent, mais ça devrait se calmer. 

Difficile de se repérer dans cet univers étrange sans contours, situé entre deux compartiments tectoniques du Pays de Sault (anticlinal de Picaussel et synclinal du col du Chandelier). Nous naviguons donc à l'intuition, à peu près en ligne droite. 

Un seul gros bloc devra être éliminé avec fracas, le reste du creusement se fait à la piquette et au pied de biche.

Une mesure au topofil maison de Félix en fin de journée nous annonce que nous avons dépassé la mi-parcours théorique entre Vieux Lion et Chandelier : 4,7m de tunnel pour l'instant.

Nous avons évacué environ 8 mètres cube de remplissage mais le vide réel formé est d'à peu près 6 mètres cube (décompression des remblais). Le mur édifié en bas du dernier puits atteint 1,75m de haut par endroits. Une sacrée entreprise, mais on est habitués...

Visite du chantier en vidéo :



Petits vides calcités sur le parcours

Qui a dit que ça n'était pas le Pérou ?