samedi 2 janvier 2021

Au coeur de la tectonique pyrénéenne

Samedi 02 Janvier 2021

Trou du Vieux Lion

Participants : JLuc, Félix, Dom, Laurent

TPST : 7h


Première séance de 2021 sur notre chantier -phare.

Encore plus de neige dehors, encore plus de froid (tout gèle en quelques minutes) mais un peu moins d'eau sous terre, de la spéléo comme dans les Alpes...

Pose de quelques marches pour atteindre le départ hors-crue au sommet du dernier puits, et poursuite de l'avancée dans la mine. Chantier absolument atypique, à présent en plein milieu de la zone broyée, mais il n'y a pas de trémie : un mélange de blocs et d'argile au sol et de la roche calcaire pulvérisée en sable au plafond. Les alluvions marneuses ont disparu, les parois aussi.

Les zones indurées (infiltrées par la calcite) servent de voûte, mais dans la première partie, la galerie continue de s'agrandir spontanément, j'en ferai encore les frais cette fois (un demi mètre cube dans la nuque et le dos, alors que presque rien n'était tombé ces derniers jours; la hauteur atteint 2,5m à présent, mais ça devrait se calmer. 

Difficile de se repérer dans cet univers étrange sans contours, situé entre deux compartiments tectoniques du Pays de Sault (anticlinal de Picaussel et synclinal du col du Chandelier). Nous naviguons donc à l'intuition, à peu près en ligne droite. 

Un seul gros bloc devra être éliminé avec fracas, le reste du creusement se fait à la piquette et au pied de biche.

Une mesure au topofil maison de Félix en fin de journée nous annonce que nous avons dépassé la mi-parcours théorique entre Vieux Lion et Chandelier : 4,7m de tunnel pour l'instant.

Nous avons évacué environ 8 mètres cube de remplissage mais le vide réel formé est d'à peu près 6 mètres cube (décompression des remblais). Le mur édifié en bas du dernier puits atteint 1,75m de haut par endroits. Une sacrée entreprise, mais on est habitués...

Visite du chantier en vidéo :



Petits vides calcités sur le parcours

Qui a dit que ça n'était pas le Pérou ?


 

7 commentaires:

riton a dit…

......!

masdan a dit…

Mine de rien ça avance...Le top serait une nouvelle confirmation à l'Arva.Mais par où passe ou passait le courant d'air ? ++++Il est évident que le corbeau retrouvé ,en bas sur une coulée, n'est jamais passé par là. Félicitations .

laurent a dit…

Le micro courant d'air passe sans doute par le sommet de la coulée de calcite au début du chantier (un trou d'1cm qu'on aperçoit à la lampe derrière une étroiture). Il doit redescendre ensuite on ne sait comment vers le Chandelier.
Quant au corbeau fossile, il est clair à présent qu'il doit être bien plus ancien que pressenti initialement; amené là par quelque crue archaïque d'une paléo-perte aujourd'hui comblée...

masdan a dit…

Donc, en théorie il devrait rester 3 m environ.Vous allez sortir dans le remplissage de l'affluent du vieux corbeau, sur un autre post photo avec Denis et Riton ? ...

Denis a dit…

Où on va sortir, c'est la question à 100€ Daniel !
Côté Chandelier, soit on arrive pile dans la petite galerie bouchée (jackpot), soit dessous dans le remplissage mais ça rallongera un peu. Soit au-dessus de la galerie dans un amont ? Qui prend les paris ?
En tout cas le chantier avance vite, il reste 3 mètres pour trouver un courant d'air conducteur...

masdan a dit…

Creuser dans le sol, 2 m en dessous des galeries du chandelier ça serait....con !!!!

masdan a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=CACX_hbC0Tc