lundi 20 juin 2022

Dimanche 19 Juin 2022: T22, le rendez vous des anciens.... Re à partir de 10H, par une meteo enfin supportable. Et cette fois ci....avec l'equipe complète, c'est à dire les 2D! Et ça change la donne. Pour evacuer les remblais jusqu'à la surface. Avec une quentite honorable de gamates. 2 salves de pailles plus tard l'on elargi confortablement le point bas. Avec un moment l'illusion qu'une suite pourrais etre un peu en hauteur derrière une lucarne. Le test boite à oeufs enflammee est formel: il s'agit d'un courant d'air de convection interne. L'on a la visite de Christophe bataille, un très actif du CLUB il y a....25 ans.Il fait maintenant de la moto, et nous fait l'amitie de rester un moment avec nous. Les VTT defilent toute la journee, car c'est la manifestation Cap Nore à ce jour. Avec un nombre important de reparation de creuaisons un peu en amont du trou... Pour finir et après avoir sature tous les espaces de stockage, une dernière salve sur le cahot au sol. TPST+TPES:6H30

dimanche 12 juin 2022

Dimanche 12 Juin 2022: T22, journee des emplitudes thermiques... Continuation de notre "bagne" dans le calcaire devonien, avec Daniel M. En retard à cause du vote, l'on vas se prendre un cagnas horrible, surtout Daniel en surface durand le vidage des poches à -5 jusqu'à la surface... Au point qu'on est oblige de bidouiller des stockages internes. Quand l'on rentre sous terre l'on a l'impression de revivre. 4 salves de pailles plus tard, l'on peut affirmer qu'un denouement est peut etre proche: poche à gauche, ou l'on pourra stocker et suite vers en bas tout droit. Avec du sef et de belles formes d'erosion....Au prochain coup encore beaucoup de matière bien dense à remuer. TPST+TPES:7H

vendredi 10 juin 2022

Mercredi 08 Juin 2022

participants : Daniel M., Daniel C.

TPST : 1h ; Visite de chantier / Libellé : Trassanel


Visite des chantiers sur Trassanel,

T22 ça descend et un peu d'air, la Boutonnière pas d'air et beaucoup de moustique, la carrière de Daniel M beaucoup d'air.




 

souvenir souvenir.....

hello 

daniel MAS  a scanné les photos d andré CAPDEVILLE

Je vous mets le lien ,pour les souvenirs ....

merci à Daniel pour le travail.


https://www.amazon.fr/photos/share/wt66R0ozsd4PW0yuxPprapKXDKovazlHtEnohGvr3B7

lundi 6 juin 2022

Grosse journée pour finir à la plage

Lundi 6/06/2022

Vieux Lion/Chandelier

Participants : Flo, Félix, Mathilde, Clément, Laurent

TPST : 9h30

 Aujourd'hui on s'attaque à la topo des dernières découvertes avec Flo et Félix, pendant que Clément et Mathilde vont visiter le réseau III en classique.

Le but du jour est de faire le linéaire boyau du vent - salle carrefour - faille de Picaussel inférieure si on peut jusqu'au siphon amont, ainsi que quelques annexes. La barre est haute.

Les visées s'enchainent. Félix en profite pour recalibrer sous terre le disto x du club pendant que nous avançons avec le sien.

Repas à la salle carrefour à 13h, puis reprise des hostilités. On laisse le superflu sur place, y compris l'appareil photo. Grave erreur...

Après 7h de topo on est plus très loin du siphon mais les troupes fatiguent. Flo est en baskets car il a oublié ses bottes et n'a pas trop envie de se mouiller les pieds dans les gours du dernier tronçon. On se pose la question d'arrêter là pour aujourd'hui, puis dans un dernier effort on décide de finir cette partie avec Félix.

Félix justement, qui matérialise au vernis rouge le dernier point, tourne soudain la tête et annonce : "Il n'y a plus d'eau !

Le siphon était plein il y a deux semaines...la vidange est sacrément rapide ! Je lui demande si on peut descendre, il me dit que oui...
C'est parti...Arrivé en bas j'attends la mauvaise nouvelle, genre "la flotte est plus bas", mais non... Nouveau message : "ça continue, ça s'agrandit...

On appelle Flo. L'obstacle est très court. Courant d'air modeste et aspirant. Encore un truc pas logique !

On arrive à 90° dans une belle galerie sculptée par des écoulements torrentiels. Super ambiance de conduite forcée décapée comme on aime, ça nous change des galeries précédentes sur diaclases.
Plus loin, nouveau virage, ça descend, confort.

On arrive dans des dizaines de mètres cube de sable, on croit que ça a tout bouché mais non. Ca continue à descendre, de plus en plus de sable. Cette fois c'est sûr on va être bloqués.
Contre toute attente le point bas est franchissable tranquille. Ce sera le réseau du sable !

Le calcaire noir et bleu veiné de blanc, poli à l'extrême dans les tubes me fait atteindre un niveau d'excitation géologique peu fréquent, et je peux même pas faire de photos...
Du vrai conduit de crue fonctionnel...pas question de trainer ses guêtres par là en plein hiver !
On ne le sait pas encore mais à cet instant un orage éclate en surface.

On poursuit l'explo jusqu'à une courte escalade, plutôt un toboggan. La galerie continue en haut. C'est l'occasion de s'arrêter là. On va attendre les copains !

Remontée vers le dehors tout contents de cette récompense de fin de séance. On se rend compte que ça commence à pas être à côté cette suite...
A -80, un gros ruisseau arrive par une cheminée. Ca a dû tomber dru en surface.
Les derniers passages vers la sortie sont actifs, le laminoir est plein d'eau. On l'a peut-être échappé belle en bas, et on pense déjà à comment on pourrait dévier le petit ruisseau temporaire qui alimente le siphon amont en hiver.

La saison d'été est lancée...


Entrainement SSF à Notre Dame du Cros

Samedi 04 juin 2022

participants SCA: Denis, Félix

TPES : 5h

 

 On se retrouve à 9h30 à Notre Dame Du Cros, dans le minervois. Le programme initial est entrainement sous les platanes le matin, et descente de la civière dans le canyon l'après-midi.

Sauf qu'au final on est que 8 (GRIMP inclus), donc pas assez pour du portage de civière dans le canyon.

En plus de ça, il y a non seulement un rassemblement de grimpeurs (jeunes grimpeurs de toute l’Occitanie) dans le canyon, mais en plus il y a un loto/kermès qui s'organise sous les platanes pour l'après-midi.

Du coup, l'idée c'est de faire l’entraînement sous les platanes jusqu'à 14h, puis de s'arrêter là.

Papi, notre encadrant du jour, nous demande d'aller installer des cordes dans les platanes : plus facile à dire qu'à faire, vu qu'il n'y a aucune branche en dessous d'une petite dizaine de mètres (et qu'on n'a pas prévu de ficelle et de lest adapté). J'essaye sans succès en lestant ma corde d'abord d'un gros nœud, puis du marteau à spiter. Denis finis par y arriver sur un arbre un peu de travers sur les premiers mètres, lui permettant ainsi de monter assez haut pour réussir ensuite le lancer. Il installe donc 2 cordes qui descendent, et une petite pour les relier.

Je monte ensuite avec Théo (pour qui c'est le premier exercice) installer un balancier, pendant que les autres cherchent à comprendre le STEF (ie le système qui permet de passer la civière d’horizontal à vertical).

Théo fait contrepoids, je reste en régulateur, et julien fait l'accopagnant qui doit d'abord verticaliser la civière pour passer une étroiture (imaginaire), ce qui se fait facilement. Par contre, personne ne sait comment re-horizontaliser la civière, donc c'est l'expérimentation. Du coup, par moment le poids de la civière double (quand le régulateur se longe dessus ou y met ses pieds) ou diminue de plus de la moitié (quand il essaye de la soulever). En tant que régulateur, c'est mission impossible (je peux bloquer quelques dizaines de kg de différence, mais pas plus de 50), du coup parfois je ne parviens qu'à freiner, et la civière monte ou descend un peu. Je finis pas trouver une parade : pantin sur un coté, et poignée en butée de l'autre : ça permet de stabiliser tout ça et de soulager mes mains qui commencent à avoir des ampoules.

On fini par trouver une solution qui semble marcher : le régulateur place un basic sur la corde de progression, ainsi qu'une poulie (à priori, le mieux serait de la remplacer par une protraction), de manière à soulever les pieds avec une corde annexe en faisant un mini balancier (nb : que avec le pantin, d'où l'utilité de la protrac pour éviter de retourner en arrière).

Repas vers 13h, puis petite séance de décrochement d'équipiers.

Ensuite on déséquipe, on discute un peu, puis retour aux voitures (avec Denis, on fait encore une petite balade dans les gorges)

dimanche 5 juin 2022

d'etre Dimanche 5 Juin 2022: T22, grignotage et lumbago. Avec Daniel M, le deuxième fidèle au mythique Pech de Laure. Evacuation dehors
des remblais stockes en bas du ressaut d'entree. Puis rebelotte du reseau terminal jusqu'à la première salle. Histoire de s'arranger le mal au dos. 3 salves de pailles plus tard, l'on confirme la suite au fond vers le bas. Dans ce qui me semble etre une sorte de conduit-malinoir incline avec des concretions en choux fleurs. L'une des salves provoque une stagnation des gazs inexpliquee. Daniel pense que le courant d'air de ce trou serait provoque par notre chaleur corporelle en creant une cellule de convection....Convection ou pas l'essentiel est d'etre....convaincu!Je sent un denouement proche et meme une sortie de la zone tremiesque. En attendant....du bloc, du bloc et encore du bloc à remuer. Avis aux amateurs. L'on a la visite sympathique de Christine Truc accompagnant un groupe de 10 randonneurs. On leur explique un peu nos etranges activites. TPST+TPES:6H Un nouveaux "format" m'empeche de publier des photos. Parfois(....), je aie les informaticiens!