mercredi 16 février 2011

tracage à Bouisse : les resultats

mercredi 16 février 2011

participants : Laurent, Christophe

Ce matin nous sommes allés récupérer le fluorimètre à la source de l'Escale (Montjoi) qui était sur place depuis deux semaines.

Beaucoup de progrès techniques ont été faits depuis l'époque où nous utilisions des granulés de charbon actif dans des bas nylons : nous pouvons désormais obtenir les résultats et la courbe instantanément.

Tout a bien fonctionné et après quelques manips la restitution apparaît sur l'écran de l'ordi.

Verdict : début de sortie du colorant 58h après injection; un seul pic ce qui signifie un conduit unique entre perte et résurgence (pas de diffluence).

La vitesse linéaire est assez faible, environ 32m/h, pour une dénivellation de 275m. A cela deux explications qui peuvent être complémentaires :

-une importante zone noyée à proximité de la résurgence (confirmée par la partie droite de la courbe qui met assez longtemps à décroître)

- un réseau souterrain peu linéaire

Par contre une montée des eaux constatée à la source peu de temps après le début de la fonte de la neige sur le plateau tendrait à indiquer une bonne organisation et un drainage rapide plus en amont, ce qui serait cohérent avec la structure géologique (apparition du substratum imperméable en amont sur le Milobre de Bouisse et le mont Cantaloups, et karst barré à la source, avec présence de remontées d'eau tiède au niveau du captage de Montjoi)

Il reste à colorer la perte d'Aigues Vives pour confirmer ces hypothèses, peut être dans le courant du printemps.

En tout cas, c'est un pas de plus de franchi dans la connaissance de ce gros massif, véritable chateau d'eau des Corbières.

Les courbes et la carte sont consultables sur le blog du SCM

3 commentaires:

Edouard a dit…

Pour ceux qui ne connaissent pas le blog du SCM : http://exploscm.canalblog.com/

Stoche a dit…

Merci de nous faire de la pub ! Je mettrai aujourd'hui les courbes avec les données brutes et on voit de réelles différences. La zone noyée est certainement pas si importante que ça, le transfert est certes assez lent mais la fluo sort vite et massivement. Le tracé est long mais direct, la perte est branché sur le collecteur. C'est très intéressant pour les explos. Un jour ça passera.

laurent a dit…

Ce coup là, on l'a vraiment réussi...
J'ai mis un nouveau post avec la courbe qui peut servir d'exemple dans un bouquin d'hydrogéologie.
Le massif est difficile mais il y a visiblement un super résultat à atteindre en se motivant