mardi 11 janvier 2022

Crue à la résurgeance du Blau

Lundi 10 janvier 2022

participants : Félix

TPES : 2h

 

Après les mesures de débit au gué avec Laurent, je suis partis à la résurgence pour voir ce que ça donne en crue. Voici quelques vidéos :

 

En haut, un peu en dessus de la confluence des deux torrents principaux :


Au niveau de la confluence des deux torrents principaux :


En bas de la pente, une fois rejoint par la petite résurgence dans les cailloux(coté Escale) et la cascade (à l'opposé) :



PS : actuellement, pour aller au VL, il faut passer par l'escale, la route par en haut est fermée suite à des dégâts dues à la pluie d'après inforoute11.fr (route en noir). A surveiller, mais sauf si ça repasse en vert d'ici là, il faudra passer par l'escale (ou le plateau de Sault)

16 commentaires:

Dom POULAIN a dit…

ça dépote !!!

Félix a dit…

Je me serais bien approché des deux résurgences principales, mais vu le débit, pas possible de traverser!

laurent a dit…

La première vidéo c'est le porche supérieur de la source, il ne coule pas souvent.
La résurgence plus faible en bas dans les cailloux vient du Chandelier

Félix a dit…

Et la cascade qu'on devine en face dans la 3ième vidéo entre 0:10 et 0:15 (débit beaucoup plus faible, mais quasi-verticale, sur la rive opposée par rapport à celle où je suis) : est-ce que tu sais à quoi elle correspond?

Etienne a dit…

Graviers ?

laurent a dit…

C'est une fuite de la source principale (sous-écoulement du porche inférieur sortant au pied d'une barre rocheuse).
Les Graviers c'est loin de là, dans une autre vallée plus à l'est.

Pour info je suis remonté faire deux autres jaugeages en fin d'après-midi pour compléter la courbe : il y a encore 9 m3/sec !

masdan a dit…

Du coup la pompe 12 v risque d'être un peu juste...♪♫♪.

Félix a dit…

@Masdam : on ne vas pas pomper un siphon alimenté.
Il s'agit d'un siphon suspendu, qui se rempli en cas de forte mise en charge du Blau souterrain.
Il a un trop plein à environ 2m au dessus du fond (mais qui sature en cas de mise en charge), et n'est pas totalement étanche (il y a une semaine, il restait moins d'un mètre d'eau au fond).
Si le siphon est plein à ras-bord, à vu de nez, je dirais que ça fait 15m^3 de notre coté (aucune idée de comment est l'autre coté).

Donc si le siphon est encore plein à ras-bord, je penses qu'il faudra 2 séances de pompage, s'il est un peu plus bas, ça peut passer en une.

masdan a dit…

Mais non Félix on pense que vu le bouillon sur le plateau, le vieux lion a peut être connu une belle mise en charge... ♪♫♪.

Félix a dit…

Oui, il y a sûrement eut une belle mise en charge. Il y a de bonnes chances que le siphon ait été re-rempli (même s'il a probablement commencé à se vidanger un petit peu, aucune idée de combien). Il est même possible que le boyau du vent ait coulé.
Mais ça m'étonnerait fortement que le réseau soit toujours en charge à cette altitude (sauf erreur de ma part, Laurent disait qu'on est 100m au dessus de la résurgence), donc à priori il ne devrait plus y avoir d'eau sauf dans les creux : le siphon temporaire, et si on n'a pas de chance le point bas à la sortie du boyau (mais il ne fait que quelques centaines de litres, donc vite pompé)

Félix a dit…

Pour info, j'ai reçu la pompe, que j'ai testé cet après-midi.

La pompe semble bien fonctionner, et consomme environ 5A.
Le tuyau en revanche est pas top : il est trop souple (c'est pratique pour le transport, mais il se plie extrêmement facilement.

A plat, avec le tuyau faisant une boucle (avec quelques petits plis), j'ai mesuré un débit de 2.2 m³/h (je penses qu'en plaçant soigneusement le tuyau pour ne pas avoir de plis, on doit pouvoir obtenir un débit comparable voir un petit peu plus en réel)

masdan a dit…

En fait tu peux te servir simplement de la pompe pour amorcer un tuyau d'arrosage et de siphonner la vasque... Avec les batteries que je vous ai passé, vous disposez de 3h de pompage, ce qui devrait être suffisant si le siphon n'a pas été à nouveau rempli...

Félix a dit…

Pour faire du siphon gravitaire, il nous faudrait du tuyau rigide ou au moins semi-rigide (donc assez embêtant à transporter). Là on a pris la décision de prendre un tuyau souple (donc facilement enkitable), mais du coup il n'est pas utilisable pour du siphonnage gravitaire (qui crée une dépression au point haut).
Coté batteries, on vas probablement prendre les 3 tiennes et les 3 de Laurent : ça devrait nous donner 6-7H de pompage.

Dom POULAIN a dit…

Il y a autant de flottes à évacuer?

Félix a dit…

Tout dépend du niveau de remplissage du siphon (et de sa forme de l'autre coté, que je ne connais pas).

Si le siphon ne s'est pas re-rempli lors de la crue, alors je dirais qu'on a peut-être 2m^3 à sortir pour le vider entièrement.

Si le siphon est rempli à raz bord, alors on a peut-être 10-15m^3 de notre coté (je sais pas combien il y en as de l'autre). Dans ce cas, je penses qu'on aura besoin de 2 séances pour le vider.

Si le siphon s'est rempli entièrement, mais a commencé à se vider, alors on est entre les deux. En un 4 semaines, depuis la dernière grosse crue mis décembre, le siphon s'était entièrement rempli (avec peu de différence entre la 3ième et la 4ième semaine). Donc dur à dire de combien il se purge en une petite semaine (sachant qu'à priori, plus il est plein, plus l'eau s'écoule rapidement (plus de pression, et plus de points d'infiltrations potentiels possibles)

Bref, ce sera la surprise demain

masdan a dit…

si le siphon n'a pas bougé , peut être 2 mètres cubes, sinon 11_ 12 mètres cubes... Vous y allez demain ?.. Au fait je suis allé crapahuter hier matin entre Vestiaire et aven de Clergue... Il y a pas mal d'éboulis, mais rien, visiblement avec courant d'air, et pas mal de massif . Je n'ai pas (encore) trouvé le trou qu'on avait creusé avec André et Riton, pas celui qu'avait trouvé Daniel Constans( avec de l'air), pas le petit porche comblé de graviers collés par la calcite ( avec squelette d'ursus)...Par contre un petit trou rond de la taille du bras avec aspiration, et un petit porche bouché (volontairement ?) , un chat ou un petit chien pourrait y passer...Et puis je me suis dit : comment trouver ce que je cherche si je ne pouvais pas trouver l'aven de Clergue ! C'est là que graviers sous la chaussure obligent, je me suis mis à déraper sur une large dalle et j'ai failli tomber, exactement, dans l'aven....Là j'ai mis la tête dans une des deux entrées pour confirmer l'aspiration colossale...