dimanche 13 novembre 2016

Et oui, il fait (aussi)des classiques!
Triangles creux
Juste un aperçu...
Pause de midi
Entrée Laguzou
La faille en cours d'ouverture à la Stèle
Philippe Moreno
Vendredi 11 et Samedi 12 Novembre 2016: Deux jours dans le Donezan.
- Vendredi: Retour à la Stèle vers les 10H avec le local de l'étape: Philippe, qui ne connaissait pas. Il va prendre contact avec notre trou N°1 du Massif....d'une façon un peu rude....
Descente sans problèmes après cette changé dans la voiture par une météo pourrie. Nous sommes désormais à la limite de la neige et le col est fermé. Le trou plaît, il me semble au prudent Philippe, en tout cas la salle de l'Olivine. Bon décaissage d'un mètre au fond de la faille travaillée il y 15 jours. Les sédiments constitués de sable et de morceaux de paroies attestent d'un écoulement temporaire à cet endroit. Le courant d'air dans l'ensemble du trou est quasiment absent. Étonnant quand l'on connaît la soufflerie de l'été....La neige sur une entrée haute l'arrête t'il?Ou le marasme thermique?
L'on décide de souffler en allant casser la croûte dans la voiture. Et quand Philippe fait le dernier mouvement pour s'arracher de l'entrée....un gros bloc viens avec lui....et lui coince les deux mains....Toujours zen, il maîtrise la situation, mais me demande d'aller chercher le pieds de biche resté au fond.Je n'ai jamais dévalé ce trou à cette vitesse...Mais sa s'avérera inutile, car avec une cuisse il ripe ce cailloux d'au moins 100kg, qui par miracle n'a pas obstrué complètement l'entrée!
L'on a eu chaud aux fesses, et la blessure de Philippe à la main gauche n'a pas l'air méchante...Les écoulements du moment ont du saper l'assise de ce palier sur lequel nous nous sommes tant appuyé cet été!Philippe peut conduire, mais toujours père la prudence, il préfère ce faire voir. Et c'est là que l'aventure commence vraiment! Allez vous faire mal dans un canton reculé.....le 11 Novembre!: Infirmière d'Artigue, qui très aimablement nous reçois chez elle, mais nous conseille de descendre dans la vallée. Médecin de garde d"Axat, qui ne répond pas à sa sonnerie!.....puis Clinique de Quillan ou un infirmer de garde fait trois ponts. Aucune phalanges touchées, et une simple plaie profonde. Un dicton dis: "il y a un bon Dieu pour les ivrognes", mais comme mon vieil ami, est tout sauf un ivrogne....il n'est pas vraiment juste!TPST:3H. La Stèle va désormais hiverner...Philippe m'héberge, et l'on regarde son travail informatique sur le réserve du TM.
- Samedi: Accompagnement, et un encadrement d'un "safari"à la grotte de l'Aguzou, avec Philippe et deux clients de Toulouse: Toni et Christelle. Rentrée vers 9H45, alors que la météo c'est un peu améliorée. Philippe n'est pas trop handicapé par sa blessure, et toujours d'un professionnalisme légendaire...Je suis admiratif de son enthousiasme, 28 ans après ces débuts dans SA grotte, et les milliers de visiteurs accompagnés!Ce parcours est quand même physique et n'a rien d'une grotte aménagé. Je l'avais oublié, des lustres après une sortie CLUB, ou l'on été bien trop nombreux. Et assez froide au vue de la lenteur de progression. Vraiment un trou magnifique et non seulement pour les concrétions. Ce palais fait un peu fantasmer sur le suite potentielle du trou du Diapason. Pour ceux qui connaissent... La haute vallée de l'Aude n'a pas dévoilé tous ces secrets...Pas de photos avec l'article, malgré un nouvel appareil, ne maîtrisant pas du tout le chargement sur mon ordi!
TPST:7H15. Pot de l'amitié avec Toni et Christelle au restaurant du Rébenty, puis retour à Alet.

8 commentaires:

Seb a dit…

La stèle frappe, lors de la dernière de l'année... ad augusta per angusta... Bon rétablissement à Philippe.

riton a dit…

Pour un 11 Novembre...dernière salve!Comme ces poilus qui ce sont fait tuer le dernier jour!Les deux facettes de la spéléo: la spéléo de combat et ces risques, le Samedi. Et la spéléo contemplative le Dimanche.Pas de l'un sans l'autre: l'une cahotique et créative, l'autre apaisée et sans prise directe avec la matière...A méditer!

laurent a dit…

Visiblement vous êtes passés à un cheveu d'expérimenter l'auto-incarcération prolongée.
On est sur une faille de contact granite-sédimentaire, le trou est remodelé en permanence par la tectonique encore active de ce secteur (trois séismes recensés dans un rayon de 20km depuis les années 80).
Désobstruction intelligente obligatoire sur ce chantier encore plus qu'ailleurs pour la suite, mais on avait déjà compris les règles du jeu avant cet épisode...

riton a dit…

Si l'on avait été coincé dedans, j'avais les moyens de nous en sortir...Je ne suis pas trop étonné, cette entrée ne m'inspirait pas vraiment confiance...La salle terminale est finalement plus saine que le début.

masdan a dit…

Autre temps, autre trémie, Mata à Trassanel... Philippe m'avait certainement sauvé la vie . On avait fait un super étayage en bois , en Fait une plateforme, solide, avec une trappe d’accès depuis le bas. Pour étayer la partie sup, il me fallait fumer un bloc énorme pris dans ce qui servait de paroi . Je mets 3 pains de gomme reliés à un cordeau , par derrière, puis je couvre d'argile( plaquage à l'anglaise)... ...et là le bloc se décolle !! J'étais assis, mais j'ai eu assez de force pour empêcher cette énorme lame de m'écraser de suite, la lame se pose sur le plancher , pour autant je ne peux retenir le bloc qui penché vers moi ,m'écrase inexorablement.Ce bloc devait faire plus de 300 kg. j'informe Philippe qui était en dessous de pousser le bloc avec un chevron afin que je puisse me jeter au travers de la trappe , première tentative, pas terrible ... Mais d'un coup la trémie dans mon dos s'éffondre!!!! arghh l'effort de Philippe conjugué a ma force décuplée par la terreur, et plouf, la tête la première 2,5 à 3 m plus bas. Merci Philippe .

riton a dit…

Il faut préciser...pour les nouveaux...que ces expériences nous ont calmé!Nous sommes devenus des "fous"plus fréquentables!!!!

masdan a dit…

Plus fréquentables ? ha ha ha, pas si sûr...

Denis a dit…

Nous voilà tout à fait rassurés !