dimanche 18 décembre 2016

Belle découverte au trou des Feuilles


Samedi 17/12/2016
Trou des Feuilles
Participants : Julie, Jean-Luc, Denis, Thierry, Henri, Sebastien, Elodie, Alexandre, Laurent
TPST : 8h

Le club enchaîne les premières en cette fin d'année. En parallèle de la désobstruction au trou des Dames, celle au trou de Feuilles, situé juste à côté, et dont l'intérêt avait été mis en évidence par l'expérience de la surpression (voir posts précédents), s'était poursuivie en plusieurs petites sorties.
Un premier ressaut s'était livré à 4m de l'entrée, puis en milieu de semaine un second ressaut plus large avait été descendu par Henri, Jean-Luc et Julie après élimination d'un diaphragme dans la calcite. Une nouvelle étroiture plus longue mais dont on devinait la sortie défendait la suite.

Nous voici donc à pied d'oeuvre avec une équipe de choc. Nous allons nous relayer au chantier du fond qui se présente sous la forme d'un laminoir long de 6m au sol argileux. Elodie, Seb et Thierry s'occupent de la topo Trou des Dames-surface-Trou des Feuilles pour mieux se représenter l'ensemble.

Explications topo avant l'action

Topo aux Dames

La désobstruction démarrée tambour battant le matin est freinée en milieu d'après midi par le rétrécissement du conduit d'origine, ce qui nécessite des contorsions et de fréquentes rotations d'équipiers. Mais le noir se rapproche et l'écho est bien là. Toute l'équipe est à présent regroupée. Pas question de finir la journée sans franchir cet obstacle et tout le monde s'investit à fond.
A bout de bras je dégage au burin les dernières plaques d'argile stratifiée. Quelqu'un de mince doit pouvoir passer...
C'est Alex qui s'y colle, dans les deux sens du terme. Soutenu psychologiquement par Seb il franchit l'obstacle, et débouche quelques mètres plus loin dans une grande salle au sol parfaitement plat.
Un quart d'heure plus tard l'étroiture est recalibrée par les deux côtés et tout le monde passe...

Nous sommes dans un très beau tronçon de niveau fossile, celui-là même dont nous supposions l'existence depuis la reprise des travaux sur ce secteur, situé plus bas que le Chandelier mais 20m plus haut que le nouveau réseau du Blau récemment découvert. La salle, en fait un élargissement du conduit, fait environ 25m de long pour 10 à 15m de large et 15m de haut, bien décorée pour le secteur; une belle récompense !

Deux générations de taupes

Escalade dans le prolongement de la salle

La salle se prolonge par un bout de conduit rapidement obstrué par les remplissages. Nous fouillons tout à la recherche du courant d'air (presque inexistant aujourd'hui). Sans succès. Denis tente une escalade en libre et découvre un petit bouclage.
Il y a une autre escalade à faire d'environ 13m qui semble donner sur un petit balcon mais il faudra du matériel.
Dans un recoin je tombe sur un joli gour décapé par l'eau tombant du plafond, et surprise, peuplé de niphargus. A protéger absolument.

découverte des niphargus

Après la première

En conclusion, au delà de l'escalade qui reste à faire, il faudra reproduire "l'expérience de surpression" pour espérer trouver la suite qui a prouvé son existence cet été. Une nouvelle pièce vient d'être ajoutée au puzzle du Blau, et pas des moindres : le niveau fossile,de belles dimensions, existe à la cote où on l'attendait. C'est son prolongement théorique au sud-ouest qui devrait apporter l'énorme courant d'air du système Trou du Vent-Chandelier-Feuilles.
A noter également d'importants remplissages de petits galets similaires à ceux que l'on trouve dans les épandages alluvionnaires anciens du secteur d'Espezel. Un témoignage de paléocirculations à étudier de près...

16 commentaires:

masdan a dit…

Une petite récompense. Je vais reprendre la prospection sur le Bournasset
....

Andre Tarrisse a dit…

Bravo LAURENT pour Votre Première,...et pour le Très BON Réflexe, de
Protéger les " Gours à Microfaune Aquatique ", ( ..avec Niphargus,..Bathynelles ,...et Autres "Bestioles Relictes" -
Bien Amicalement- André.

riton a dit…

Vivement qu'il y ai du sef...l'on ne sait plus ou donner de la théorie!!!

Dom POULAIN a dit…

Curieux cette arrêt ,le trou agit en perte ou résurgence .y a de la piquette mais où ?pas un indice ?l escalade certes....
Merci pour les photos.je vais plus reconnaître le trou!
J avais bien senti que ce trou de souris pouvait etre intéressant.

masdan a dit…

La théorie , certes, mais la pratique c'est bien mieux ♪♫♪... Ouvrir un trou: oui, et faire deux ou trois kilomètres___________yes ... Un km à pied ça use ça use, un km à pieds ça use les souliers ....

Seb a dit…

Si l'on veut continuer dans ce trou, voilà ce qu'il nous faut... :-) :-) :-)
Noël approche, z'avez été sages ? https://www.youtube.com/watch?v=rM9P-YiEODI

masdan a dit…

C'est exactement ce dont je rêvais chez moi , terrasses argileuses avec gros galets de l'aude : arghhhhhh ça ne marche passssssssssssssssssssssssssssss

laurent a dit…

Ancienne résurgence, de toute évidence. Chenal de voûte recoupé par l'incision du ruisseau de surface issu des marnes.
Dimensions du conduit supérieures à l'actuel Blau.
Il y a un gros bouchon de sédiments, mais ça on le savait dès le départ.
Plusieurs possibilités, car l'air passe bien quelque part dans ce volume : un laminoir au fond avec vue sur 3m étroits, un soutirage dans la salle, l'escalade.
Patience, ça avance...et on a des solutions.

Dom POULAIN a dit…

une put... de machine!
voilà le nouvelle achat du club... :-))))

masdan a dit…

En Janvier, reprise des prospections et travaux sur le grotte du Bournasset, et suivant découvertes, possibilité d'hébergement dans la magnifique maison forestière de Montaut. En attendant de retrouver la carte état major au 1:10000 ième, avec reports de surface des trous..... http://cdspeleo11.free.fr/aude/fiche.php?idcavite=91 .......Tout le monde est invité, le secteur étant loin d'être fini... il y a même un trou qui continue bien, arrêt sur .... gaz carbonique...

Thierry bonnel a dit…

L'etau se resserre autour du blau avec la decouverte de ce niveau fossile bien au delas des amonts du trou du vent et de celui des graviers...un maillon de plus qui se rajoute annoncant de belles perspectives de decouvertes pour un proche avenir

riton a dit…

Tout à fait Thierry...tiens ça me rappèle quelqu'un!!!Si certains ont des jours de libre pendant ce terrible Noel (sous entendu pour ceux que cette période horripile!), allons continuer l'explo de ce trou! Ces derniers jours cette crapule de père Noel a déja fait pas mal de victimes!

masdan a dit…

C'est quoi le trou des graviers ?

Etienne a dit…

Joli, donc un gros actif et un gros fossile pour avancer de le massif, ça pue bon comme ils disent à la SSP !

riton a dit…

Tu ne vas quand méme pas a te mettre à parler comme eux!!!!?

Thierry bonnel a dit…

Pour repondre a daniel le trop plein des graviers est une difluence du blau qui resurge dans un talweg plus a l'est sur l'autre versant du sarrat du milieu dont le fond se situe a l'aplomb du sommet de celui-ci a mi chemin du trou des feuilles...