lundi 5 août 2013

Termes, l'aventure continue

Dimanche 04 Août 2013
Roc de Nitable
Participants : Jean Luc, Julie, Henri, Pierre, Viviane, Olivier (nouveau venu qui arrive au bon moment), Alain, Natalia, Christelle, Alex, Laurent
TPST : 9h30


Le boulot ne manque pas en cette matinée et l'équipe se scinde en deux pour une meilleure optimisation : les uns s'attaquent au shunt de la faille infernale pendant que les autres refranchissent celle-ci pour aller baliser le cheminement dans les zones sensibles et fragiles du trou.
C'est l'occasion pour Natalia de se frotter pour la première fois à la spéléo d'explo, et pour Olivier qui a pris sa carte la veille d'apprivoiser la désob musclée...


 Balisage...
 
 
 Curiosité
 
 

Belles formes...
 
Les missions sont accomplies sans encombres et le groupe se rejoint vers 13h. La jonction est effective avec la galerie du siphon, l'essentiel est fait mais il faudra améliorer encore un peu le passage en enlevant la couche de glaise, en pétardant un ou deux blocs et surtout en posant des prises de pied en cornière métallique pour faciliter la montée dans la diaclase plutôt lisse...
 
Nous sortons manger à l'extérieur. Pas longtemps.
La tension monte car nous savons que les choses sérieuses vont commencer. Sans attendre la digestion, toute l'équipe repart.
Henri, Jean Luc, Julie et Christelle partent équiper le puits dans l'aval du fossile. Quant à moi j'embarque les recrues 2013 du club ainsi qu'Alex vers le fond, objectif le puits terminal.
 
J'ai pleinement conscience qu'on joue gros aujourd'hui, car le plan d'eau aperçu au fond pourrait être le verrou qui stoppe le courant d'air à la saison des pluies, je m'attends donc à une immersion en bout de corde et à une voûte mouillante.
Un bon amarrage naturel et c'est parti...
J'arrive sur un trou d'eau bleue et profonde, mais un pendule 4m au dessus permet d'accéder à un balcon. De l'autre côté, un autre trou d'eau tout aussi profond. Il semble qu'il existe un niveau de galeries noyées sous nos pieds (correspondant peut être avec le premier siphon, voir les précédents posts).
Malgré tout le courant d'air est là. J'équipe pour descendre vers l'eau en étant assuré. Nouveau pendule, opposition large, la voûte s'abaisse...puis se relève. Je passe à sec !
La sortie est scabreuse, très pentue et glissante à cause de la pellicule d'argile inhérente à tout siphon temporaire. J'attache la corde de l'autre côté. Le conduit remonte et s'élargit; petite escalade en libre et arrivée sur du plat. Je suis sorti de la zone d'immersion temporaire du réseau qui ne fait que quelques mètres d'épaisseur.
De nouveau l'adrénaline monte :
 
photo prise à l'arrache de la suite : c'est grand, c'est beau, ça continue...
 
La présence d'aragonite se confirme et s'amplifie :
 
 

 
 Il y a des fistulaires d'aragonite en plafond de plus d'un mètre de long, déviées par un courant d'air ?

 Il est donc possible que le verrou du courant d'air ait été franchi à sec ! Bonne nouvelle pour les aquaphobes...
Néanmoins le passage est technique et exposé, il devra être ultérieurement équipé de fils clairs en acier pour une meilleure sécurité.

Je remonte donc tout content pour mieux équiper le puits lorsque le reste de l'équipe nous rejoint. Eux aussi ont fait de la première, jolie de surcroit, mais se sont arrêtés dans une salle sans suite évidente, à revoir mais non prioritaire.
Malgré la difficulté tout le monde veut pouvoir jeter un oeil dans ce que je leur raconte. Chacun ira de ses péripéties pour franchir le pendule et le plan d'eau mais on finit par se retrouver de l'autre côté.

Un dilemne se pose : où passer sans tout salir, car le franchissement du dernier point bas a complètement pourri les bottes. Avec Christelle on part en chaussette sur la coulée pour éviter un joli gour et on décide de sacrifier un passage dans la partie basse plus quelconque. Ici aussi il faudra baliser...
On décide de poursuivre un peu la galerie, avec modération pour ne pas léser les absents. Un retrécissement ponctuel nous prouve que le courant d'air est toujours là, et la roche est toujours aussi jolie.
Le conduit en tube repart soudain en diaclase plus étroite et nous arrivons bientôt sur un obstacle à équiper : un vide à traverser en main courante; il y a plus de 10m vers le bas et 7 vers le haut, toujours en diaclase, mais devant c'est noir et l'echo ne laisse aucun doute sur la poursuite du réseau qui monte d'un cran dans l'engagement.
L'aventure va donc pouvoir continuer...


Dans la suite...
 
Il est presque 20h, du matériel est nécessaire, l'équipe fait demi-tour pour aujourd'hui et sortira bien crevée. Le baptême explo d'Olivier aura été à la hauteur. Plus de 100m supplémentaires, arrêt  sur rien, en plus d'un sacré obstacle franchi. Et le mois d'Août n'est pas fini...
 
  
 

7 commentaires:

Etienne a dit…

Super, bonne continuation. Pour ma part je suis à nouveau dans le plâtre pour une quinzaine de jours donc même en congé je ne viendrais pas avant la fin du mois d’Août! (Entorse de la même cheville que l'an dernier, en bien moins grave).

Le Long a dit…

Youhouuu !! Ce profil en diaclase, ces formes d'érosion, les verrous aquatiques et la couleur des concrétion me rappel un grand réseau de part chez nous... J'espère que le réseau du Roc de Nitable sera aussi grand ! Bonne continuation....

herve a dit…

Depuis le Liban, ou nous sommes en vacances, nous suivons avec beaucoup d'attention et quelques regrets l'avancée dans des profondeurs qui nous sont chères .
L'aquaphobe est en partie rassuré
Denise et Hervé

Cairn a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Cairn a dit…

Sortie certes physique avec un genoux convalescent mais trés intense ,de la désob aux pétards , de la " première " dans des galeries de roches aux formes et couleurs étonnantes , une foule de curiosités , plein les yeux , plein la tète , merci a tous , Pierre .

masdan a dit…

C'est quand le temps d'été ? Au cas où le grand André Tarisse n'aurait pas contacté Laurent,il cherche les éléments hydrologiques sur le Minervois en nôtre posséssion...Je t'ai tout donné Laurent,il y a ,ouhhhhh,17 ans !!! Bonne continuation sur l'explo,c'est quand le camp du mois d'aut, en Septembre ? ;-)

Erlend Hildur a dit…

Je suis tellement heureux aujourd'hui parce que Dieu l'a fait pour moi après avoir traversé des moments difficiles avec d'autres prêteurs et que rien ne fonctionne, j'étais sur le point de perdre ma foi et mon espoir, mais je dois encore rester fort et poursuivre ce que je recherche. Je suis heureux aujourd'hui parce que Dieu m'a dirigé vers la meilleure société de prêt et je n'ai rien regretté après les avoir contactés et mon désir de cœur a été exaucé et on m'a donné le montant que j'avais demandé (300000,00 USD), l'argent a été versé dans mon compte après deux semaines de discussion avec l'entreprise et ils ne m'ont pas stressé ni donné de maux de tête en obtenant ce prêt d'eux, d'autres membres de ma famille et amis que je leur ai adressés ont tous obtenu leur prêt aussi, je vous aimerais pour contacter 247officedept@gmail.com / whatsapp + 1-989-394-3740. . et obtenez votre prêt rapidement et c'est sûr et rapide, vous qui avez perdu espoir, la foi et tout ce que vous avez juste au nom d'obtenir un prêt et que rien ne fonctionne, pariez-moi si vous essayez cet homme appelé Benjamin, vous ne le serez jamais regrettez quoi que ce soit et votre demande de prêt sera approuvée et elle sera payée directement sur votre compte bancaire, alors dépêchez-vous maintenant et contactez la réponse rapide sur WhatsApp + 1-989-394-3740. demandez tout type de prêt, et il vous sera accordé. je te souhaite le meilleur