dimanche 23 septembre 2012

Les papys à la rescousse


Samedi 22 Septembre 2012
participants : Jean Luc, Patrick, Jean Michel, Laurent
TPST : 9h30

Suite de l'offensive programmée au trou de la Pause grâce à l'aide précieuse de Jean Luc et Patrick venus en renfort.
Malgré tout, nous ne sommes que quatre pour faire le boulot de six, ce qui nous oblige à une gestion optimale du chantier (dont allers-retours de gamatte sur plus de 10m sans relais). Certains à tour de rôle devront faire le boulot de deux, voire de trois personnes.
La journée démarre tôt par un premier élargissement au départ du siphon fossile. Objectif du jour : atteindre le point bas pour pouvoir voir la suite.
Après une matinée de bagne et un nouvel élargissement obligatoire de la voûte, le boulot reprend de plus belle l'après midi. Vers 17h, tout le monde commence à être bien courbaturé mais le point bas est atteint et une suite pénétrable se dessine. Jean Michel, très motivé, s'avance sur ... 1,5m. Il y a une petite rotonde où l'on peut stocker quelques cailloux mais la suite est encore bouchée par des blocs et des sédiments indurés...déception.
Pourtant l'echo est toujours là et semble très proche. Alors que Patrick et Jean Luc, fourbus, remontent lentement vers la salle, on continue à s'acharner. Je décroche un gros bloc du plafond et aperçois une suite derrière, mais impossible de sortir ce molosse à bout de bras. Jean Michel l'attache avec la corde du seau et on l'arrache à son logement.
Nouvelle avancée d'1m et coude à 90°. Cette fois derrière il y a du vide.... Gratouillage pendant 20 mn, et on passe!
Arrivée dans une jolie salle. Un petit affluent arrive en paroi et descend dans une diaclase quasi-pénétrable que nous laissons provisoirement de côté.
La suite est à 3m de haut sous la forme d'une galerie basse fossile aux belles formes de creusement et à l'horizontalité parfaite. Au bout de quelques mètres, ça se rétrécit à cause d'un faux plancher. Sable et galets de plusieurs sortes ornent les banquettes. Vue sur plusieurs mètres qu'il faudra élargir mais derrière on aperçoit une sortie dans un vide concrétionné.

Certes nous n'avons pas encore trouvé la rivière, mais c'est propre, joliment creusé, on voit la suite, il y a du zef et surtout de la place pour stocker. Le précédent chantier est à présent derrière nous (ouf) et on peut continuer avec un nombre de spéléos plus habituel.
Nous sortons vers 19h, contents d'avoir franchi une nouvelle importante étape qui n'était pas gagnée d'avance, et de pouvoir passer le mois d'Octobre avec d'autres perspectives que de devoir tirer des gamattes sur 20m à la prochaine sortie.
Retour sur les lieux prévu fin Octobre-début Novembre.

8 commentaires:

Etienne a dit…

YES!

riton a dit…

Désolé de ne pas étre venu...mais ça fait maintenant 14 jours...que j'ai le dos bloqué!ça s'arrange...mais alors..très lentement!Il est de plus en plus d'actualité...de recruter des jeunes!!!

bavard a dit…

Bravo. Je vois que les aventures continuent! Quel acharné ce Laurent...

masdan a dit…

Henri,ce n'est pas avec du riz complet que tu t'arrangera le dos,il te faut des anti inflammatoire,et quelques jours de repos...Félicitation,c'est déjà incroyable le boulot que vous avez fait là!Vous le méritez ce trou,il va falloir qu'il se laisse faire sacrédiou!!!

riton a dit…

Daniel,je prend...hélas des anti-inflamatoires...mais ce n'est pas rapide quand méme!
Ravis que tu reprenne tes commentaires...un blog c'est a prioris inter actif...

jean michel a dit…

Henri fait moi passer le dossier de demande de subvention de la mairie de Carcassonne SVP
Jean Michel

Jean Marie a dit…

C'est vrai que ces tamps ci il y a des commentaires qui se perdent !

Jean Marie a dit…

(temps)