lundi 14 mars 2011

surveillance

Chômage technique pluviométrique cet aprem qui incitait à une petite visite de surveillance des sites de la veille au cas où...
Deux constatations d'emblée en arrivant à Labastide : le débit de coume escure a fortement baissé (800 l/sec quand même), l'event est à sec et pas de coloration suspecte en vue.
Il faut dire que l'eau est passée du marron au beige mais est encore opaque, contrairement aux eaux de surface et autres résurgences corbieraines passées au clair. Difficile dans ce contexte de distinguer les colorants si ils y sont.
On dirait que toute la réserve d'eau du massif s'est saturée de particules d'argile en suspension et qu'il faut du temps pour vidanger tout ça.


entrée de l'event qui crachait son mètre cube seconde la veille




event à sec

La surprise provient d'un affluent de l'Alsou arrivant au niveau du lac de Labastide et qui avait attiré notre attention la veille à cause d'un important débit. Il coule toujours relativement fort aujourd'hui (au moins 100 l/sec); et une visite à cette source temporaire (déjà connue) s'impose.
Celle-ci s'avère très perchée par rapport à Coume Escure mais doit quand même drainer une bonne surface pour assurer un tel flot. J'ai regretté de ne pas avoir le thermomètre et le conductimètre pour comparer.
De plus, il ne semble pas avoir de bassin versant associé sur la carte, sauf à y rattacher une partie du plateau de Lacamp au nord de la ferme Barthès (Daniel, qu'avait donné ce trou à l'époque ?).
Unité séparée ou diffluence, en tout cas c'est à revoir par étiage.

emergence perchée sur le karst de Lacamp


La pluie a recommencé de plus belle, l'eau va remonter rapidement sur le secteur. La fluo aura eu 24h pour progresser dans le massif, et si elle n'est pas sortie malgré les gros débits, elle va prendre un coup de pied au cul du genre définitif. Si ça continue comme ça, dans 48h tout sera fini.
L'alerte météo a été lancée par la préf. (150 à 200mm supplémentaires) et dans le contexte actuel, ça va être coton; il y aura des photos mémorables à prendre mercredi matin.







7 commentaires:

masdan a dit…

Je me demandais,cet après midi,des nouvelles d'une magnifique doline qu'avait trouvé André Capdeville,Et dans laquelle on été descendu d'une dizaine de mètre,dans une petite salle,sans suite.Mais je crois qu'il faudrait à André,cela lui ferait plaisir.

masdan a dit…

Qu'il faudrait demander à André....Doline à coté de Bartés.
Il me semble que cette résurgence avait été vue,entre autre par patrick Géa(?)C'était entièrement impénétrable.Mais est-ce la même?

Stoche a dit…

Je reconnais cette entrée, on était descendu de qqs mètres dans des blocs mais sans plus. A revoir. J'avais établi une carte avec les différents bassins versants théoriques, elle est visible sur le nouveau site du cds encore en chantier mais je vous en donne l'adresse (http://cdspeleo11.free.fr) c'est à la page Aude, karsts audois, lacamp. Le bassin versant théorique n'est pas négligeable, le débit semble correpondre.

laurent a dit…

Ca doit correspondre en effet. Le plus étonnant est le côté perché. Ca peut valoir le coup d'y faire un saut voir si il y a du zef en septembre, ca m'étonnerait qu'autant d'eau sorte d'une fissure de 10 cm...

masdan a dit…

C'est ,peut être, la résurgence du cinquantenaire,caoune de john,etc....

Stoche a dit…

Certainement pas ! Regarde la carte et la géologie, c'est impossible.

masdan a dit…

Et le Bessou,tu récupères le pré-leveur aujourd’hui?