vendredi 26 avril 2019

Fond du Chandelier...en Avril. Topo extrême et anthropisation des lieux.

Jeudi 25 Avril 2019
Trou du Chandelier
Participants : Seb, Dom, Denis, Laurent + Jean-Luc et Henri en zone d'entrée
TPST : 14 h pour l'équipe du fond

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Alors qu'en Mai dernier il fallait la combi de plongée intégrale pour traverser le premier kilomètre et autres bassins plus loin, ce printemps le lac de 200m est presque sec !
Malgré tout il reste pas mal d'eau dans la deuxième partie du réseau I ce qui lui donne un certain charme, et de l'eau jusqu'en haut des cuisses pour nous.

Entrés vers 10h il nous faut presque quatre heures pour avaler les kilomètres et atteindre le siphon de sable du IV, où il est prévu d'installer un point chaud quatre places (et quatre étoiles bien sûr). Aucun signe de mise en charge dans le pseudo-siphon un peu avant, qui semble être resté sec cet hiver.

On attaque la topo du méandre sous le réseau fossile du IV avec Seb, pendant que Denis et Dom rééquipent et montent le point chaud.

Le point chaud avant

Le point chaud après

Au niveau topo ça commence mal : le logiciel refuse de s'ouvrir sur le PDA. Rien à faire il faut se résoudre à avancer au carnet. En plus nous sommes obligés de passer par le méandre tant que les mains courantes de la galerie supérieure ne sont pas équipées. On s'en sort pas trop mal et on débouche avec plaisir dans le fossile sec après deux bonnes heures de relevés. La suite sera du caviar. Le plaisir de voir enfin ces mesures s'emmagasiner est bien présent après plusieurs mois de réflexions en aveugle. La visée dans la cheminée au-dessus de la main courante nous montre que nous sommes en bas d'un P50...

Archives d'une partie de l'histoire du massif

La chapelle du IV. On y prie pour sortir sans encombres d'aussi loin

Fossile sur faille

Zone de grandes hauteurs. On voit bien l'ancien remplissage soutiré

On termine la session topo au niveau du corbeau fossilisé. L'objectif de connaitre l'emplacement en surface de ces grandes cheminées va pouvoir être atteint. Demi-tour car il est déjà tard. On retrouve Dom et Denis venus à notre rencontre. Ils ont bien équipé la remontée vers la galerie où nous sommes. Pendant qu'ils font quelques images, je retourne bidouiller le PDA et finit par redémarrer le système. La mémoire du disto se vide enfin (279 visées...) et la cavité apparaît sur l'écran en direct. Magie de la technologie quand ça veut bien marcher...

Explications en direct

Cette cheminée se rapproche furieusement de la surface et on se prend à rêver...

Vers 20h on est de retour au point chaud. Un vrai miracle que cette installation ! Il y fait 25°, on y sèche peinard en prenant le repas du soir. La contrepartie c'est qu'il est difficile d'en sortir...

Chaude ambiance
On doit quand même se résoudre à entamer le long retour désormais habituel, des perspectives plein la tête. Tout le monde est dehors vers minuit, après 14h intenses pour le corps et l'esprit. La satisfaction d'avoir fait avancer le schmilblick est la récompense. En vrac, confirmation que les puits soutirant le IV sont situés en plein coeur du synclinal, bien placés pour aller vers le Blau, et le haut de la cheminée du Corbeau n'est plus qu'à 65m de la surface ! Le réseau atteint désormais 120m de dénivellation. Un bon démarrage pour la troisième saison d'explo dans le réseau.

11 commentaires:

masdan a dit…

J'en suis baba , et vivement le report de surface,ça ferait un sacré raccourcis...♪♫♪. Bien entendu ,volontaire pour rechercher et désober...

riton a dit…

Et sait tu ou ce situe cette surface?Méme sans report, avec l'affichage, tu dois bien avoir une petite idée...Avez vous un semblant de pissette qui pourrais faire penser à l'aplomb d'une perte?
De notre coté, petite sortie, avec parcours jusqu'à première turbine. Puis déséquipement de la corde de l'escalade aval de la salle du surintendant. Et test de sa colonne pendu sur harnais pour Jean Luc.

masdan a dit…

Et bien oui, justement, retrouve le brouillon de mes comptes rendus pompage Blau que j'avais publié ici.ce n'est pas très précis, mais vers le fond de la reculée, j'avais trouvé un petit écoulement qui se perdait .J'y étais retourné et j'ai commenté : Bofff.Le report de surface dira où... Vous êtes grands...

masdan a dit…

Dom, poste ce poste sur la Fédé...

Thierry bonnel a dit…

Bravo à tous !
Je pensais pas qu'il restait tant à topoter!
Tout l'ensemble doit faire un joli report de surface et une percée à cet endroit serait stratégiquement une bénédiction...

laurent a dit…

Le plus motivant c'est les ossements. Il doit y avoir un point faible.
La galerie s'éloigne des Salamandres. Le secteur du P8 reste le plus intéressant.

masdan a dit…

Ce serait le trou de Riton...pas loin d'une perte...♪♫♪.

Dom POULAIN a dit…

une inspection rigoureuse en surface s impose.....

laurent a dit…

Pointage des deux cheminées principales en surface prévu pour demain.

Anonyme a dit…

je réitère ma proposition de positionnement balise...
nous avons la chance de pouvoir disposer de nouvelles technologies qui nous feront gagner pas mal de temps dans notre prospection (à mon avis)
bravo pour cette nouvelle sortie et ce magnifique point chaud...
A quand la prochaine sortie?
christphe

masdan a dit…

Il te faut amener côtes d'agneaux....