dimanche 21 juillet 2013

La speleo : bon ou mauvais pour le coeur ?

Samedi 20 Juillet 2013
Trou souffleur du Roc de Nitable
Participants : Jean Luc, Julie, Alain, Henri, Denise, Hervé, Olivier, Jean, Annick, Michel, Caroline, Etienne, Alexandre, Christelle, Laurent
TPST : 7h30
 
 

Les premières annoncées tiennent rarement leurs promesses. Malgré cette constatation habituelle, nous sommes une quinzaine à pied d'oeuvre ce samedi pour continuer désob et explo sous le Roc de Nitable.
 
La matinée démarre par une série de mises au gabarit prévues depuis la semaine dernière. l'équipe est nombreuse, le travail rapide.
Un peu après midi, le chantier se termine, on se prépare à sortir pour manger. Olivier est le seul à ne pas encore avoir vu le terminus qui n'en n'est pas vraiment un... D'où ce qui va suivre...
De bonne foi il passe sous le bloc terminal pensant que nous sommes allés au delà. Je suis le dernier du reste de l'équipe dans le trou. Il m'appelle en revenant : "Tu as vu qu'il y avait de l'eau ? "Non"...
 
On y retourne : il a fait 20 m de plus et il y a effectivement un très beau siphon qui barre entièrement le passage. Flûte...Ca devait arriver !
 
On sort annoncer la nouvelle aux autres. Moment d'abattement...Puis bien vite les spéculations démarrent sur la façon de s'attaquer à l'obstacle. Plongée ? Apnée ? Pompage ? Va pour le pompage...
 


Arrivée sur le siphon et suite de celui-ci : 2X2m à l'endroit où la voûte plonge
 
 
L'après midi toute l'équipe revient au fond. Certains s'avancent dans l'eau, les autres pistent les nombreux petits passages qui laissent passer l'air au dessus du siphon. Rien à faire dans l'immédiat, tout est trop petit. On fait quelques escalades qui butent sur cheminée d'équilibre.
Les espoirs s'amenuisent de shunter ce satané siphon. Reste une dernière vérif à faire, assez improbable. J'ai en effet repéré une faille en plafond vraiment pas évidente la semaine dernière quelques dizaines de mètres en arrière, pénétrable au début mais se rétrécissant...
 
On a le joker de l'équipe en la personne d'Etienne, je l'envoie dans la faille. Il grimpe lentement et je m'attends d'un instant à l'autre à entendre un : "Je ne passe pas". Mais rien; au contraire il y a une lucarne étroite et il disparait. "Ca s'agrandit, retourne au siphon pour voir si on s'entend". Je m'execute et jonctionne effectivement avec lui à la voix.
 
Soudain la nouvelle tombe : "Il y a un trou noir en plafond. Derrière c'est grand..., non..., c'est très grand !"...
Je n'y tiens plus, je retourne à la faille et tente sans grand espoir de le rejoindre. Mais contre toute attente, ça passe...
Je le retrouve, et entretemps il est passé dans le "noir" par un trou de souris. Il pousse un bloc et je sors moi aussi. Instant de silence de courte durée. Courte oppo puis grosse gueulante... "Galerie fossile, c'est grand, ça part...
On s'arrête sur un croisement amont-aval. L'adrénaline monte...
Attirés par nos cris, Jean Luc suivi de Henri puis de Christelle franchissent la faille. L'explo est lancée, l'équipe se divise et chacun fait sa "première"...
50, 100, 150m ; c'est beau, confort, concrétionné par endroits, minéralisé à merveille. La roche encaissante est superbe de nuances de couleurs. Nous avons trouvé les calcaires bleus du Tournaisien-Viséen. Il y a du manganèse, du fer, du baryum. La morpho est à tomber...il y avait longtemps...
 
On s'arrête dans une belle galerie en faisant un cairn pour en garder pour les autres. Demi-tour pour aujourd'hui...
Nouvelle surprise : une bonne partie du reste de l'équipe nous rejoint. Il y a Julie,Denise, Hervé et Olivier, puis derrière Jeannot qui a accompagné Alexandre. Il m'avait aidé à creuser l'entrée, il est récompensé...à à peine 11 ans. Je suis content pour lui.
 
Du coup l'explo repart de plus belle, et les surprises continuent : une espèce de rose des sables, un gour suspendu magnifique, quelques excentriques d'aragonite et toujours la morpho des galeries...
 
On double la mise en parcours. Puis soudain l'obstacle : un puits d'une douzaine de mètres, en bas il y a un grand plan d'eau turquoise. Direction sud ouest plein massif. Ca et là des restes de galets noirs en provenance des pertes de Caulière...qui sont loin d'ici. Malgré la présence du plan d'eau on sent toujours l'air...la suite sera peut être plus aquatique...mais on s'en fout tout le monde en a pris plein les yeux aujourd'hui.
 
Sortie de l'équipe vers 19h. Le premier objectif de la prochaine sortie sera d'ouvrir un shunt à la faille infernale. Il y a du taf mais la motivation est au max pour le mois d'Août.
 
Seul bémol, l'appareil photo est resté en bas de la faille, les images de la première seront pour plus tard.
 
Cette journée mémorable qui aura joué avec nos nerfs  se terminera dans la bonne humeur par une soirée grillade à la plancha bien arrosée pour fêter ça à Termes.
Jean Claude, malheureusement retenu pour cause de festivités minervoises, aurait pu dire : "On est pas bien, là ?"...
 
 


9 commentaires:

riton a dit…

Grandiose cette journée du 20/07/2013!Le retour de la grande SPELEO...celle qui me motive depuis....40 ans!!

Stoche a dit…

Bravo pour cette belle découverte qui laisse entrevoir des lendemains qui chantent. Et oui Henri la spéléo d'exploration y a pas mieux. Il faut le vivre pour le comprendre.

Unknown a dit…

super vous avez du avoir une bonne dose d adrenaline .....
j aurai bien aime etre là mais qq souci de fatigue en ce moment .....

Le Long a dit…

Excellent !! J'ai hâte de lire la suite... N'oubliez pas de faire réaliser la topo au fur et à mesure, ce travail fastidieux est plus que nécessaire pour comprendre la cavité !

Dom POULAIN a dit…

Bravo! La topo est en cours?
J étais dispo si j avais su , tant pis
Fete de la truffe a cabrespine

laurent a dit…

Pour l'instant simplement quelques visées boussole pour se faire une idée.
Je profite de ce commentaire pour repréciser que les sorties de ce type sont inscrites sur le calendrier des sorties du club (en haut à droite sur la page du blog)

La prochaine collective aura lieu le Dimanche 4 Août (shunt de la faille + explo si on a le temps). Comme d'habitude, ces sorties ne sont bien évidemment pas restrictives au SCA. Plus on est de fous, plus on rit...

SCSP a dit…

Bravo et bonne suite !

Dom POULAIN a dit…

Mea culpa . J avais pas vu.

Dom POULAIN a dit…

Mea culpa . J avais pas vu.