mardi 16 octobre 2018

Crues de l'Aude et de l'Argent-Double

Lundi 16 octobre 2018
Participants : Denis et Sophie

Comme après chaque épisode de pluie forte et continue (toute la nuit), Azille devient une île : les routes sont coupées, mais le village est préservé. D'autres n'ont pas cette chance, comme Puichéric ou Trèbes.
Vers midi, la pluie a cessé, nous prenons la route de La Redorte pour voir l'Argent-Double depuis le pont.
Au loin, le pont avant La Redorte. L'Argent-Double a débordé et passe à côté (rive g.).
Au début on croit qu'il n'y a pas beaucoup d'eau. Mais au bout, il y a plus de 60 cm avec un fort courant. Même à pied, il vaut mieux ne pas passer.


Demi-tour...Il est 12h15.

Même photo à 17h30 : l'eau a disparu, le talus de la route a été emporté.

 L'Argent-Double à 17h40. Dire que le niveau a baissé depuis ce matin...
Il y a encore une semaine, le lit était sec.


Nous traversons La Redorte pour aller voir l'Aude. On voit au passage que le canal du Midi a aussi débordé.

Cherchez l'erreur... La péniche est restée sur le quai, les herbes et roseaux pris dans son gouvernail montrent que l'eau avait tout envahi. Le restaurant voisin a de gros dégâts.

 Vu du canal, le carrefour de la minervoise. De mémoire d'habitant, l'Aude n'est jamais arrivé jusque là.
 Normalement, le fleuve est invisible, il coule à droite des grands arbres.

 A gauche, le pont vers Castelnau.
Torrent avant le pont.


 Si, si, c'est la route...

Contrairement aux apparences, le courant est fort. Deux dangers : le courant difficile à estimer, et la profondeur, invisible. 
Nous rentrons impressionnés par la puissance des crues, en pensant à ceux qui ont subi des dégâts matériels ou pire, la perte d'un proche.



2 commentaires:

riton a dit…

Le début du "déluge"des textes apocalyptiques?

laurent a dit…

Les crues version "plaine".
Merci Denis pour ce reportage.