lundi 13 février 2017

Lundi 13 Février 2017: Pleine Lune. rattrapage....anti virus....
Après un weekend patraque grippal....je part avec Denis pour le trou, ou l'on a la ferme intention de finir le déséquipement. Les jambes flagadas, je ne sait pas ce que ça vas donner, mais "ma" Pleine Lune", me redonne l'énergie....tellurique nécessaire. Pourtant sur zone l'on est acceuillit par une météo de merde typique de l'endroit en cette saison.....Changement en contorsions dans la voiture et rentrée dare dare..;C'est une première pour Denis, qui n'a jamais fait la cavité, et moi ce n'est que m'a 107 ème sortie ici!!Dés le bas du puits d'entrée, je remarque un joli amont étroit dans la paroie coté corde.....que je n'avait jamais vu...Puis l'on vas au bout du conduit en haut du puits des perles. Au bout un chantier facile à envisager donne sur une faille passable....très bien ventilée (air de volume). Si ce n'est qu'il y a le risque qu'elle jonctionne avec l'amont du F1. Rien n'est sur, tant la topo de cette zone très complexe est difficile à interpréter! L'on continue notre musardage exploratoire, en visitant de fond en comble le supérieur à mis hauteur des puits de jonction. Dans une annexe remontante sans traces visibles, il nous semble faire quelques mètres de première. Ce réseau n'est pas topoté, et il y a du boulo. Casse croûte en bas des puits de jonction. Au réseau avant la main courante précédent le puits des loirs, début d'ouverture d'une lucarnette au sol terreux, qui serait dans le prolongement logique du fossile parcouru précédemment. Un net léger souffle en sort....Toutes ces recherches dans l'optique de localiser l'accès à une ancien drain fossile dont j'ai toujours soupçonné l'existence plus à l'Ouest du trou principal....En bas du puits des loirs, remontée dans un affluent en amont de la première turbine. Je n'y était pas allé depuis....1997....et je le trouve bien long. Pas topographié non plus à ma connaissance. Descente jusqu'à la première turbine. Comme je ne suis pas tout à fait opérationnel, je propose d'ajourner le déséquipement, et de remonter tranquillement en zieutant partout. Et l'on ce prend au jeux en franchissant les étroitures....très aquatiques.....d'accès à l'amont. Comme ça Denis peut parcourir jusqu'au bout cette imposante galerie. Réseau des gours, bien plein. L'on sort de là trempés comme des canards....sans plumes!Il ne pleut plus juste le temps de revenir à la voiture. Avant la qu'elle l'on doit traverser un imposant troupeaux de vaches, qui a transformé en cloaque le champ. Recontortions dans la voiture après cette sympathique sortie de 6H....de remise en forme.Pas de photos. Prochaine proposition ici: déséquipement depuis -180, et au passage continuation de l'ouverture des passages aperçu. S'ils ne donnent rien, il nous reste le F2 à continuer.

14 commentaires:

masdan a dit…

Eh bé , sieur Riton, tu as vite récupéré de ta grippe !

Stoche a dit…

Verrons-nous un jour la topo de ce trou mythique ?

riton a dit…

Excellentissime question....et combien source de frustrations. 95 pour cent du réseaux sont relevés, et il n'existe qu'une "topo fil de fer"...illisible dans la partie labyrinthique du début!Au point que j'envisage dans refaire une partie....pour y comprendre quelque chose!!!Christophe, la topo est vraiment un point de difficulté dans le milieu spéléo... alors que ça ne devrait pas étre...Soit elles ne sont jamais finies, soit elles sont mal faites, soit le pire (suivez mon regard), certain fond la topo de réseau majeurs, et ne veulent pas la donner à la communauté!!!!Tout le monde n'est pas comme toi....

laurent a dit…

C'est vrai qu'elle mériterait d'être sortie, une bonne résolution pour 2017, comme le déséquipement!. Il manque l'habillage du réseau inf pour finaliser (il faut faire deux dessins sinon illisible car tout est superposé et en colimaçon dans la zone centrale).
Henri tu peux te servir de l'option 3D sur Vtopo pour y voir plus clair, mais il n'y a plus d'inconnue, les conduits fossiles du F1 communiquent avec ceux du F3 à la même cote. Quelques mètres de remplissage seulement entre les tronçons...

riton a dit…

Pas du tout sur que le F1 redonne dans le F3....il est bien décalé vers le Sud-Ouest...
Et une inconnue de taille, le gros sef des turbines...ou passe t'il?
Pour moi ce trou n'est pas finis!

laurent a dit…

Tu confonds avec le F2. F1 et F3 communiquent humainement à -80 et par les fossiles non recreusés par les écoulements actuels à -50.
Quant au zef, je pense qu'il faut poursuivre l'idée d'un traçage du courant d'air (trouver la meilleure molécule) et surveiller les alentours de la doline du champ située au dessus de la salle des chauve souris.

riton a dit…

Qu'elle doline...c'est plat comme la main!
Je confond effectivement...c'est le F2 qui est interressant d'après ton report...

masdan a dit…

La doline des amphores pardi !!!

Stoche a dit…

Ca ferait un excellent article pour le prochain Spélé Aude !
Je veux bien venir y faire des photos.
Un trou n'est jamais fini mais un jour il faut dire stop, on laisse ça pour une autre génération, on passe à autre chose.

masdan a dit…

Il a raison stoche, ...la doline serait : la perte saint Andrieux? entre la doline et le corps de ferme, au milieu du chemin un trou bouché.... La doline a des tessons visibles d'amphores,mais comme ils étaient fous les romains ,la suite avec un gros courant d'air est trémiesque...

riton a dit…

Qu'elle autre génération!?
Celles qui vont nous suivre vont tenter de survivre entre: chomage de masse, guerre civile locales, réchauffement climatique, attentas des barbus et j'en passe!!!!

Thierry bonnel a dit…

Raison de plus pour se réfugiés sous terre...là au moins nous serons tranquille....

Seb a dit…

:-)

riton a dit…

Seb aurait t'il perdu l'usage du....verbe! pour faire aussi court!!!!!