lundi 11 janvier 2016

Traversé Matte Arnaude-Cabrespine EN JANVIER !

 09-10/01/2016 Philippe Audra, Jean-Yves Bigot, Laurent Hermand, Christophe Subias, Etienne. Traversée Matte Arnaude-Cabrespine TPST : 7h30

Malgré de nombreux arrêts pour observations géol et discutions la descente avance bon train.




Le siphon est à sec ; il faudra tout de même gratter un peu de sable laissé par la dernière crue pour passer confortablement. Tout le long de la descente nous avons pu observer des affluents ou des concrétions réactivés par les dernières pluies et d'autres (la plupart) encore en cours d'assèchement tant l'automne et le début d'hiver ont été secs.

En avance nous remontons rapidement voir les Dômes, le Capdeville et le vieux concrétionné pour observer du guano de chauves-souris et les altérations qu'il provoque (nouvelle passion pour certains membre de l'équipe).



J'ai bien failli avoir les pieds humides tant les projections d'eau de Christophe furent importantes pendant la marche dans la rivière, il faut vraiment se tenir loin ! De plus il étale son argile sur les autres membre restés propres de peur que l'on remarque qu'il aime se vautrer dans la boue, un grand enfant en somme !

4 commentaires:

laurent a dit…

Echanges en karsto très dynamisants pour les neurones lors de cette sortie.
Le passage "à sec" en Janvier est assez incroyable. Recharge très hétérogène dans le réseau de fissures, parfois plus forte à -400 qu'à -120 dans le cours principal.
Confirmation qu'on a loupé un gros affluent à -280 peu avant le canyon et les gours. La galerie fossile pleine de sable et galets qu'on avait commencé à creuser dans le coin devrait y mener...

riton a dit…

Qu'est ce que t'appèle le "canyon"?

laurent a dit…

Le surcreusement bien poli et toujours actif, dans un schiste dur, de la galerie peu avant la salle avec les grands gours où l'on mange habituellement.

Jean paul a dit…

Bien belle brochette de speleo !