dimanche 4 février 2018

La "grotte préhistorique"
Aspiration colossale!
Dimanche 4 Février 2018 l'après midi: Le Minervois vas de nouveaux parler!
Trou de l'ours
Et non le SCA n'est pas mort... entre les recherches fructueuses d'eaux par Laurent, et la petite sortie faite cet aprem avec Daniel Constant. Sur sa chère zone des 2D, qu'il connaît mieux que personne.
Enfin remuer du cailloux!
Pistage poussé du sef dans les 2D malgré cette douceur irritante pas du tout de saison. Mais il faut bien le dire bien agréable à vivre...Confirmation comme précédemment que le gros du souffle viens bien du cahot en hauteur juste après le toboggan d'entrée. Tout à fait travaillable à condition d'avoir du monde pour évacuer à la surface....et certainement de la patiente car aucune perspective évidente....Descente par le sentier qui a ce jour est bien fréquenté par les randonneurs. La plus part, pas vraiment jeunes (nos âges!), et curieux de ce que l'on fait. Sur le sentier, ou presque, début d'ouverture d'un départ. Ici tout à été tellement arasé qu'il ne faut rien négliger. Un peu en aval d'un autre départ un peu plus décalé du sentier avec de beaux témoins de calcite. Rien d'évident. Au GPS Daniel m'amène au "trou de l'ours". Magnifique entrée en conduite forcée. Un peu en aval un autre petit trou est visité avec une unique salle. Cet étage et bien plus karstifié que la zone dolomitique du 2D. Mais le clou de la journée nous attend: alors qu'a l'entrée du trou des ours c'est le marasme total au niveaux courant d'air, une mince fissure repérée par Daniel quelques temps plus tôt....5m en aval....aspire d'une façon impressionnante!
Prévention
Le trou le plus ventilé de toute la zone! Évidemment il faudra refaire en détail le trou de l'ours pour s'assurer d'un non tube à vent entre les deux, mais je ne crois pas que s'en en soit un!.....Vue la douceur de l'air 12°, un fonctionnement d'entrée haute.Si dans la direction de la fissure en bas du puits un conduit colmaté ce présente, il seras d'un grand intérêt de le creuser. Pour finir descente dans la superbissime "grotte préhistorique". Avec quelques hésitations pour la retrouver. Il y a très longtemps que j'y était venu. Et j'affirme que c'est l'objectif N°1 du secteur! Contrairement a ce que laisserais penser la vielle topo, il est tout à fait possible de stocker en bas. par place suffisante et la configuration souvent plate des cailloux. Nous lançons ici un appel au spécialiste des murettes en pierres sèches (....) qui vas jubiler tant les conditions sont bonnes! Début de désob. au fond. Ce qui visiblement n'avait jamais été tenté, et c'est hallucinant vue la beauté de ce probable ancien exutoire. Coté droit j'aperçois un beaux creusement nettement soufflant....Une entrée basse de la faille aspirante?Du gros potentiel là dessous, j'en fait le paris dés ce soir!Enfin je vais zieuter le trou(....) sous le terril de colmatage morainiques au Nord de la grotte du maquis. Un effort méritoire (des "faidits"?) pour un trou sans grand intérêt....
Équilibre parfais....donc peu d'air....
TPST+TPES:4H

3 commentaires:

masdan a dit…

Ce trou est la conduite forcée, la grotte préhistorique où une meule à grains préhistorique a été trouvée est au dessus du trou des aragonites. C'est une ancienne entée d'eau, en atteste la dissymétrie des cupules . cela a effectivement une gueule d'enfer. Je pense que jean Guiraud (de Paris ) a fait le crobar d’après indication sans y être allé, sauf de grosses désobes ultérieures... J'y avais creusé, il y a bien longtemps pour aller jusqu'au point terminal actuel. je n'y avais pas senti de zef. Mais j'ai souvent rêvé de mettre un rail en plafond et de sortir tout l'éboulis. Un jour cela se fera. On avait envisagé avec Daniel Constans de creuser dès le premier ressaut d'entrée un boyau... Bonne chance.

daniel constans a dit…

La grotte dont tu parle: le R21 et comme la grotte dite préhistorique dans le fichier est la R22, il se peut qu'il ait eu une erreur. Par contre je n'ai pas le topo du R21.

riton a dit…

Je pense quand rangeant correctement les cailloux, l'on peu beaucoup stocker en bas.