dimanche 18 juin 2017

Philippe Jarlan
Samedi 17 et Dimanche 18 Juin: Escapade climatique en Ariège.
Pour fuir cette canicule horrible et sans fin....
- Samedi: Après 9H30 au port de Lers, dans le Vicdessos, retrouvailles de Philippe Jarlan, une vielle connaissance et ancien membre de la SSP, et responsable de la SSAPO. Jean Marc Apers ("boubou"), ancien compagnon d'aventure au Picos de Europa en 1991,d'une autre Club ariègois. Et parmi tous ces anciens combattants, un peu de jeunesse: Anais, participante du camp Mounégou 2016 et.....28ans au compteur.....Dans le massif du mont Ceint au sud du port, et presque au sommet du mont Bataillé, travaux sur deux départs trouvés par Philippe. Appelé dans son CLUB: "prospector"....et qui connaît cette zone comme le fond de ces poches. Sur le flanc d'une belle dolinette, s'ouvre le ffs 51 (rien à voir avec la fédé mais avec le lieux dis!). Le départ très étroit n'effraie pas la fildeférqiue Anais, et après un semblant de désobstruction elle ce lance dans l'inconnu. Elle descend un beaux petit puits, mais il semble bouché par une trémie.15m à coté un autre départ m'interpelle depuis le début. Et mon testeur d'air (le tabac pour la science...), ne me laisse plus aucun doute: une aspiration conséquente signale une entrée haute. Rien de plus normal vue la situation et la canicule qui arrive (même là!!). Travaux plus sérieux à celui là. Qui vas nous livrer une petite salle cahotique. Finis le beaux calcaire blanc de la surface, et ce cahot est assez vilain d'aspect. Par contre, l'aspiration est devenue monstrueuse et s'enfile dan une mince fissure coté droit, et au fond le long d'un plafond d'aspect plus encourageant. A poursuivre pour les amateurs locaux de desob. en altitude. Ce massif de très bel aspect semble ingrat à explorer, malgré de belles surprises (évidemment dues à "prospector"!), qui à même déniché un grand puits derrière un départ insignifiant. Un bon moment de convivialité inter-club et inter-régional, à renouveler de temps en temps.TPES:6H. Pot de l'amitié au bistrot de l'étang de Lers.
- Dimanche: Rentrée à 10H15 dans le "tube", entrée principale du Gouffre Georges avec Anais. "pti jack" et "aza", nos deux chiens, vont partager la même laisse. Magnifique descente dans ce trou exceptionnel. Une promenade bienvenu après la journée éprouvante de la veille et enfin au frais!
C'est de la classique grand luxe avec: cordes en place sur équipements irréprochable. Aucun soupçon de gadoue. Mais ce qui me marque le plus avant les volumes majestueux, c'est le marbre blanc travaillé par l'eau.... Arrêt vers les -250m. A deux et sans connaître le trou, l'on choisis l'option priorité à la prudence....Remontée sans histoire, même si la raide galerie des feuilles est bien glissante et casse patte. A renouveler aussi. Mais avec un habitué du lieux et en forme optimum. C'est une proposition que je fais aux membres du CLUB, qui veulent faire une grande classique sportive...
TPST:4H. Et l'on est presque expulsés par le souffle monstrueux qui fuse du tube d'entrée. ça ce n'est pas un "courant d'air à la riton"!Rearrét obligatoire au bar, car la déshydratation nous guette. Et chacun rentre chez soi en ce promettant de garder contact. Pour info: la zone est à 1H50 de voiture en roulant pépère de Alet.

3 commentaires:

dominique poulain a dit…

Très joli coin.et pas très loin d ici

laurent a dit…

En randonnant sur le massif il y a quelques années, j'avais trouvé un départ de trou non désobé, en pleine pelouse à vache, sur le flanc nord du Mont Ceint.
Le courant d'air aspirant était tellement fort que ça faisait un bruit de turbine.
Jamais eu l'occasion de revenir depuis...

masdan a dit…

Bonjour à Jalran.