lundi 23 juillet 2018

Ouverture de la grande barrière

Dimanche 22 Juillet 2018
Trou du Chandelier
Participants :
SCA : Denis, Seb, Laurent
SCM : Michel N.
TPST : 9h30

Virée au terminus du II pour poursuivre les travaux du shunt.
Le niveau d'eau a encore baissé mais il reste quelques passages au ras du slip. En contrepartie toutes les laisses d'eau récemment vidangées sont encore bien grasses; on est loin des conditions de progression optimales de l'été dernier.
J'ai cette fois laissé la néoprène à la maison et je ne regrette pas ce choix : en activité permanente, je n'aurai pas froid de la journée.

On arrive sur place pour casser la croûte puis on se divise en deux binômes pour bosser de part et d'autre du chantier.
Cette fois on se voit à travers le diaphragme. Mais la première salve dans celui-ci est décevante, la calcite amortissant énormément les ondes de choc.
Heureusement la deuxième comble le déficit. Le travail en deux équipes est remarquablement efficace; et les doutes du départ laissent bientôt place à une certitude : la jonction est pour aujourd'hui...

Une dernière salve vers 17h scelle le sort de la barrière, qui devient enfin pénétrable par le bas : entre 30mn et une heure seront désormais gagnés dans la progression vers le fond selon la taille du groupe.
On établit donc un nouveau chrono au retour depuis le début du III  : un peu plus de deux heures jusqu'à la surface.
Le trou souffleur terminal peut commencer à s'inquiéter...

7 commentaires:

dominique poulain a dit…

bravo à l équipe...
le fond temporaire n a qu a bien se tenir.

masdan a dit…

Super !

riton a dit…

Je ne peux que faire comme les précédents commentateurs: félicitations!
Mais je retiens aussi: toujours aussi gras au sol! C'est pour ça que je n'y vais pas encore...Le matos pour finaliser le reéquipement est prét;
Il suffit d'y aller...

Denis a dit…

Les travaux de la séance précédente rendent le parcours beaucoup plus cool : élargissement pour éviter l'escalade de la fin du I, et merci Etienne pour les marches dans la faille, et dans la traversée du gours profond qui était pénible : c'est nickel !
Plus qu'1 ou 2 passages à améliorer pour gagner encore de l'énergie et du temps...

masdan a dit…

mettre des chaussettes sur les bottes ou des résilles de trekking sur la glace : 20-25 euros...

masdan a dit…

Il n' y a pas de camp SCA d'été ? Comme le SCM , au dessus de vos têtes...♪♫♪.

riton a dit…


Les "camp d'été" ne sont plus qu'un lointain souvenir!
Mais par contre beaucoup de sorties...ça reviens au méme!