mercredi 20 juin 2018

Photo water-plouf

Mardi 19 Juin 2018
Trou du Chandelier
Laurent, Etienne
TPST : 9h

Le RDV est donné à 9 h. Jean-Luc nous rend visite et récupère du matos. Il n'a pas totalement récupéré physiquement mais son moral en carbure de tungstène ne laisse aucun doute, on le reverra prochainement sous terre...

Laurent se déplace tel robocop avec sa néop intégrale 5 mm. J'ai opté pour une salopette néop 2 mm, je suis donc à l'aise mais un court passage m'oblige à tremper une épaule qui me gardera bien au frais jusqu'à la pause repas !

Les niveaux ont baissé mais il reste encore pas mal d'eau dans les bassins de la zone d'entrée. Ces gours constitués d'un mélange de calcite, d'argile et de moonmilch ne sont pas étanches. La vidange est donc plutôt rapide.


Comme souvent nous avons envie de faire des photos partout. J'ai pris des petits sachets pour pouvoir immerger les flashs et nous allons donc nous concentrer sur les zones aquatiques aujourd'hui. 


Le résultat est plus ou moins satisfaisant.


Certains passages méritent la photo mais le moindre contact avec l'eau fait virer la belle eau bleu en un marron franchement pas esthétique... Pour cela il faudra revenir avec un canot. Il y a encore quelques images prometteuses à faire dans la zone d'entrée en très hautes eaux. 


Nous irons jusqu'à la barrière qui marque la fin de la deuxième pointe. Laurent poursuit la désob dans le passage inférieur de la barrière stalagmitique pour shunter la verticale. Il franchit un passage mais malheureusement il y a un autre verrou juste derrière. Il faudra donc au moins une séance de plus pour pouvoir franchir la barrière par le bas. Pendant ce temps je fais quelques photos de détails


et fini par la mise en place d'éclairages pour photographier une section de galerie généreuse en volume. 



Au retour une dernière photo d'un bassin sympa. Malgré 2 sachets certains flashs prennent l'eau. Il y a pas à dire le matos en spéléo il est vraiment maltraité ! Il nous faut donc du matériel de très bonne qualité.
Laurent avec son kit rouge AVENTURE VERTICALE, suspendu en toute confiance sur la corde de main courante COUSIN solidement connectée aux durables plaquettes RAUMER par les maillons rapides PEGUET. Un grand merci à ces fabricants pour leur soutien dans cette aventure !

19 commentaires:

dominique poulain a dit…

De très jolies photos. ....

masdan a dit…

Merci aux sponsors de cette future immense cavité... :-)

laurent a dit…

Plus ou moins satisfaisant...quel modeste ce Etienne.

Au niveau de la grande barrière, le verrou du bas a été éliminé. Quelques mètres de progression dans un vide assez haut entre très vieille calcite et paroi, puis un deuxième verrou avec du noir derrière. Il faudra envoyer qqun de l'autre côté pour voir exactement où ouvrir.

A noter une circulation d'air dans la cavité malgré la presque étanchéité de la sortie. Il doit y avoir des fuites vers le bas quelque part.

dominique poulain a dit…

Oui très modeste Étienne. ...

Etienne a dit…

J'ai mis que les plus satisfaisantes, mais il y en a de moins satisfaisantes que vous ne verrez pas...

masdan a dit…

Ce sont des flashs ou des torches leds ?

Denis a dit…

Magnifique vert ! Plus beau qu'en vrai : dès que le 1er passe, c'est du chocolat !

Thierry Bonnel a dit…

Toujours aussi belles tes photos...les volumes révèlent toute leurs splendeurs avec un éclairage bien maîtrisé...
Tu travailles avec quel appareil photo Étienne ?

riton a dit…

Je ne reconnais pas tout...mais c'est très JOLI...Plus la saison avance plus il faudra réduire l'épaisseur de néops!

masdan a dit…

Combi de surf 3 mm, acec fermeture éclair+ un gilet en néo + chaussons, cela devrait faire l'affaire,il faut que je cherche , j'ai ça à la maison...

masdan a dit…

C'est le dernier obstacle que vous essayez de contourner ?

laurent a dit…

Avant dernier, plus ou moins 2/3 du connu

masdan a dit…

Ok, c'est pour éviter de monter de 20 m et redescendre ...Bravo +++

Etienne a dit…

Daniel j'utilise les flashs habituels dans des sachets pour les mettre dans l'eau.
Denis on s'est bien cassé la tête pour éviter le chocolat et ça n'a pas marché partout !
Thierry j'utilise un hybride (peu encombrant) sony, mais comme tu le relèves c'est avant tout l'éclairage qui compte.
Bon sinon on se renouvelle, après le secours canin, le CDS11 fait désormais du secours de rapaces...

riton a dit…

Un peu douteuse cette idée de mettre ces pauvres bétes dans un milieu qui n'est pas le leur!C'est pour ça que je ne suis pas venu!

masdan a dit…

Il est bien ce riton !

JPP a dit…

Si j'ai bien compris, c'est le rapace qui est descendu en tournoyant qui n'a pas su remonter tout seul ? Normalement, tout se qui mange revient...

Etienne a dit…

C'était un vautour, cela ne volent pas vraiment mais planent et ont donc besoin de courant d'air thermique ou ascendant ce qui n'est pas le cas dans le gouffre...

Anonyme a dit…

Belles photos Etienne !


Lionel