dimanche 1 avril 2018

De mieux en mieux

Dimanche 01 Avril 2018
Perte de la Vernouze

Participants : Henri, Laurent
TPST : 6H30

Sans laisser refroidir après les traçages, nous sommes allés voir ce que le trou souffleur récemment découvert avait dans le ventre.
Pour planter le cadre, il s'agit d'une vaste dépression presque invisible qui draine une vallée et un ruisseau non cartographiés; ruisseau qui se perd brutalement dans un secteur du plateau de Sault non calcaire.
Quand on sait qu'on est le 1er Avril, ça doit laisser songeur...
Pourtant en regardant les choses sous un autre angle et en l'état actuel des connaissances, nous sommes théoriquement à l'aplomb du collecteur venant de Camurac et aboutissant à Font Maure (24 km à vol d'oiseau et 5m3/sec de débit à la source en ce moment). Nous sommes également proches de la vallée fossile menant au Blau (beaucoup plus près que Font Maure), donc sur une entrée haute potentielle du Chandelier, et accessoirement sur le cours du paléo-Rébenty qui a laissé trainer là ses alluvions. Un genre de point-clé dans l'hydrogéologie passée et actuelle du massif, qu'aucune interprétation sérieuse ne solutionne à ce jour.
Ca, ça laisse encore plus songeur...

Mais assez de réflexions, pour l'instant on casse du caillou et on creuse de la terre...
Résumé en images :

Début de chantier après débroussaillage à la pioche

La perte avale encore 15 à 20 l/sec

Vue du chantier depuis la perte active

Le travail avance

La roche encaissante, les marnes de l'Albien, ici karstifiées contre toute attente

Un filon insoluble très dense remonté de la cavité

L'état du chantier en fin d'après-midi; la digue servira à protéger en cas de forte crue

Bilan : malgré la faible amplitude thermique et la quantité d'eau avalée, courant d'air aspirant ++ à la mi-journée, moins fort vers 17h.
Un chenal de voûte de méandre en hauteur sauve la cavité de l'obstruction totale et canalise l'air. Bon espoir d'élargissement quelques mètres devant même s'il reste pas mal de boulot.

La découverte de ce point faible dans la cuirasse terreuse du plateau est le point d'orgue d'une semaine intense en émotions et riche de nouvelles avancées dans les connaissances du massif.

13 commentaires:

masdan a dit…

Pour la bataille de la marne, il vous faut: des taxis.....

riton a dit…

J'avais l'impression de revivre la journée historique de l'ouverture de la pleine lune il y a...22 ans, avec...Laurent!!L'on prend les mémes et on recommence!Avec là un potentiel qui donne le tournis!

Thierry Bonnel a dit…

Super il me tarde de voir ça bravo ! la zone à l'impression d'être vraiment jolie mais il y a tant d'air que ça?

riton a dit…

Modification sur la date de la Pleine Lune: le 26/06/1997, donc 21 ans plus tot et non pas 22...

dominique poulain a dit…

c est ou?

laurent a dit…

Environ 3,5 km au sud du terminus du Chandelier Dom...
Pour l'air, c'est du niveau SP4, fumée aspirée verticalement au bout du méandre (d'ailleurs le départ est un peu similaire sauf le rocher et la rivière qui rentre à côté) mais on a aucun recul avec de bonnes amplitudes thermiques et/ou des conditions de basses eaux. On verra bien mais il n'y a aucune possibilité d'autre cavité proche, cause surface marneuse aplanie et alluvionnaire.

Etienne a dit…

Je le crois pas : arrêt sur rien à Nitable, Chandelier, Ver, (bouchard?) et j'en oublie probablement et vous en ouvrez un autre ! La forme des cristaux et ton indice concernant la densité me font dire qu'il doit s'agir de barytine.
Bon du coup s'est quoi l'objectif faire la jonction avec le chandelier et traverser le massif sans avoir poussé l'explo du chandelier ? J'y suis : les bivouac au chandelier vous font peur du coup vous cherchez une alternative alors que la question ne s'est même pas encore posée !

Thierry Bonnel a dit…

Je suis allé voir aujourd'hui et ça a de la gueule du genre gros trou en dessous par contre pas d'air car équilibre parfait avec l'extérieur...
A 20 m de l'entrée 10l/s se pert brusquement mais au vu des niveaux récents c'est plusieurs centaines de litres...
Un petit paradis pour spéléos très bien dissimulé...

laurent a dit…

Bien vu Etienne mais pour le coup le but de cette prospection dans les marnes n'était pas forcément de trouver une autre cavité mais surtout de repérer des écoulements pouvant aider par traçage à délimiter les bassins versants et à comprendre les interactions entre le Blau et Font Maure.

Mais si une cavité s'est formée à cet endroit sans se colmater comme les autres pertes, cela doit suivre une logique.
D'un autre côté c'est pas plus mal : mieux vaut garder les massifs moins imposants pour nos vieux jours et explorer "l'ogre" tant qu'on est encore un peu frais...

Thierry vu l'emplacement j'espère que tu pourras te libérer sur cet objectif.

Thierry Bonnel a dit…

Je vais faire le maxi pour me libérer merci Laurent et pour les petits massifs cela va être difficile de les garder pour plus tard car nous sommes parti pour 30 ans d'explos sur ce secteur..

masdan a dit…

3 des clubs actifs de l'aude ont fait fort ce weekend!

dominique poulain a dit…

Très intéressant mais la tremie et le chandelier reste une priorité. Et la topo aussi

riton a dit…

Tant que l'on a pas les étais pour le Chandelier l'on ne peux rien y faire...