dimanche 22 octobre 2017

A nouveau au sec

Samedi 21 Octobre 2017
Trou du Chandelier
Participants : Denis, Jean-Luc, Henri, Etienne, Laurent
TPST : 11H

Quatrième sortie dans le réseau en moins d'une semaine grâce au calme de l'arrière saison.
A nouveau plusieurs missions plus ou moins urgentes vont être menées de front dans la journée.


On nous a fait un parking à la hauteur de la découverte

L'équipe se sépare au niveau de la boîte aux lettres. Je reste avec Jean-Luc pour poursuivre ce chantier prioritaire pendant que les autres partent devant avec du matériel.
Deux heures plus tard, le passage mouillant est transformé en tunnel que l'on peut franchir kit sur le dos et au sec...
Un système de vidange automatique complètera plus tard l'aménagement de ce passage, qui était probablement la cause de l'arrêt du courant d'air décelé pendant la désobstruction à l'entrée en période de hautes eaux.

Nous rejoignons le reste de l'équipe au niveau de la piscine. Celle-ci vient de finir d'être équipée par une main courante. Nous sommes à nouveau au sec pour aller plus loin...

Denis franchit la piscine
S'ensuit une longue après-midi de travail dans la suite : passage de l'équipement "première" à l'équipement sécurisé, et poursuite du balisage pour préserver au maximum les parties calcitées mais aussi les sols argileux souvent joliment modelés par l'eau. La préservation future de la cavité se joue maintenant et il y aura du boulot pour plusieurs sorties...
Au passage, on fait quelques explorations dans certains passages supérieurs les plus accessibles. Il s'agit souvent de bouclages en hauteur de courbes anciennes de la rivière. Il faut dire que les plafonds sont rarement à moins de 15m de haut dans cette partie.
Vers 17h, une forte inversion du courant d'air se ressent malgré le volume. La perturbation prévue doit être arrivée...

En fin d'après midi nous sommes assez loin et l'envie de revoir le fond se fait sentir.
Etienne qui découvre l'endroit ne résiste pas à la tentation de démarrer l'ascension de l'énorme coulée de calcite terminale avec le matériel qui reste. Il faudra une heure aux trois grimpeurs, dans une zone très glissante (pellicule de mondmilch), pour atteindre le palier repéré depuis le bas.
Il manque du matériel mais une bonne étape est franchie et les perspectives sont bonnes pour la suite.

Le retour s'effectue à un rythme soutenu en 2h15 de marche et pas trop chargés. Sortie à 21h30 sous la pluie froide; le baromètre souterrain n'avait pas menti...



2 commentaires:

Thierry Bonnel a dit…

Bravo à toute l'équipe pour cette sortie aux multiples objectifs... la protection par balisage est effectivement une priorité car une fois franchi le point de non retour c'est trop tard et irréversible...heureusement que jusqu'à présent la progression c'est faite de manière respectueuse et réfléchie...

dominique poulain a dit…

Ça avance. J adore le parking dz.