mercredi 6 septembre 2017

Mercredi 6 Septembre 2017: Travaux divers et entretient.
Au trou avec Jean Luc, dégagement de l'élargissement à -5. Pose de marches. Prises de cotes, perçage et anticipation du complexe étayage des remplissages suspendus...Qui soit dit en passant avec la petite pluviométrie de la journée....commencent à fluer!!Fin du rééquipement par l'ancien passage: 2 spits et 1 AN. Pose d'un étayage important sur l'un des blocs les plus menaçant....TPST:3H.
Laurent nous ayant rejoint au trou, descente à la voiture. Casse croûte sur le pouce, et descente à la Mairie de Puivert pour l'entretient prévu avec Mr le Maire.
La carte géole au 30 000 ème.
Très positif et sympathique entretient avec Mr de  Loustal. Dont la préoccupation première du moment est la quasi pénurie d'eaux pour ces administrés! Nous ne promettons rien d'avance, mais l'informons que les spéléos par leur connaissances des réserves souterraines pourrons apporter une aide précieuse à ce problème de plus en plus épineux. Nous allons rester en contact et le tenir informé régulièrement de nos découvertes.Arrét désaltérant à la brasserie du Quercorb.

11 commentaires:

masdan a dit…

Dans le siphon et la vasque du Blau, environ 1000 m cube d'eau, ...

riton a dit…

Oui mais forcément alimenté pour motiver un pompage...jusqu'à la surface...ce qui n'est pas rien (60m de puits!)

masdan a dit…

Ces 1000m cubes ne sont pas alimentés l'été . Une pompe dans le siphon qui refoule dans la vasque et une pompe qui vide la vasque vers la résurgence, puis capter la résurgence. Une autre variante ,téméraire: boucher par bétonnage l'aval du blau en laissant au travers une électrovanne . Quand le Blau se met en charge la cavité se rempli énormément créant une grande retenue d'eau... Téméraire car s'il y a des fissures l'eau s'écoulera tout de même Mais vu que les conduits de l'aval ne sont pas grands le barrage ne serait pas important et l'expérience mériterait d'être tentée si le manque d'eau se fait cruellement sentir.

laurent a dit…

Ca pourrait s'envisager s'il n'y avait pas le risque de voir les infrastructures (pompes, tuyaux, retenue d'eau) endommagées ou détruites à chaque crue un peu sérieuse.
Lors de la dernière, le débit dépassait les 12m3/sec...

Il faudrait trouver un réseau annexe, plus éloigné du drain principal, et branché su le noyé existant sous les marnes de Bédoulien.
Pour le moment, je pense plus à un essai de pompage sur le siphon terminal des Graviers qui correspondrait bien à ces critères.
A suivre quand on en saura un peu plus...

masdan a dit…

Quand Denis Moulin a plongé la résurgence, il m'avait dit que l'eau arrivait par de tout petits conduits , à peu près sous le talweg.. En créant un barrage en aval du Blau, même avec une arrivée à 12 m cube seconde il n'y aurait plus de chamboulement au niveau des pompes qui seraient sous l'eau .A savoir si l'entrés dégueulerait ? Pompes fixées et tubes en galva pour les pompes....

masdan a dit…

Mais en fait avec une électrovanne dans le barrage béton sur l'aval et le captage en bas sur la résurgence, il n'y aurait même pas besoin de pompe. Création d'une grosse réserve d'eau rechargée aux hautes eaux, mais suffisante (s'il n'y a pas de fissurations)Toutes les grandes galeries remplies+ la trémie amont, sur on ne sait combien de mètres(centaines de m) + les systèmes de fissures qui vont dans le massif (speederman) Il peut y avoir plusieurs dizaines de milliers de m cube..Quant au barrage, le passage vers l'aval, de mémoire fait 2.5 mx1.5... ce n'est pas un gros ouvrage...

riton a dit…

Quelque soit le système et le lieux retenus, qui mettrait tout ça en place????Les spéléos (CDS et CLUB) ou des pros???
Si c'est nous, pourquoi pas, serions nous un tant soit peu défrayés?Du moins la structure associative intervenante?
Vue la société dans laquelle ont vis...je n'y crois pas trop! Dés qu'il le peuvent les professionnels de tout poil nous baisent la gueule avec la bénédiction des décideurs!!!!

masdan a dit…

Le barrage est tout à fait à la portée du Cds, comme cela s'est fait pour le pompage.Ce n'est pas plus de travail que mettre en place la porte de Vignevielle!!!! Là il fallait monter le béton, avec lalaitou, une tyroliène qui Fléchissait chaque fois un peu plus....

masdan a dit…

Our mémoire..... https://goo.gl/photos/xQ4E8Pu6vBXxk6rT6...

laurent a dit…

Ne nous emballons pas !
Toute tentative de mise en charge artificielle du réseau (en dehors des crues) est vouée à l'échec pour une raison simple : le sous écoulement de la résurgence atteint plus d'une centaine de litres par seconde...
Des dizaines de fissures productives dans le lit du ruisseau, certaines 15 à 20m en dessous de la résurgence, qui coulent au début et à la fin des mises en charge et qui vidangent tous les conduits (sauf les quelques vasques connues comme le siphon d'entrée qui se vidangent plus lentement) pendant plusieurs jours, parfois plusieurs semaines après une crue.
Toute la zone à proximité du versant est archi-fracturée car située sur un accident tectonique majeur.

La seule solution serait d'exploiter une réserve d'eau naturelle existant sous le niveau de base. Cela demande des investigations plus poussées qu'en l'état actuel des choses.

masdan a dit…

Bon, après j'arrête .Pour Laurent: Il ne s'agit pas de barrer un Karst,Mangin l'a fait, ça a coûté très cher, et je ne sais pas si ça a vraiment servi.Il s'ait de créer un réservoir contenant quelques milliers de mètres cubes d'eau La zone est broyée, je le sais très bien,mais je ne vois aucune fracture, fissure dans les grandes galeries du Blau, sauf celle de Parkinson qui peut également être bétonnée.