samedi 12 septembre 2020

On l'entend et maintenant on le voit

Samedi 12/09/2020 

Trou du Vieux Lion 

Participants : Dom, Denis, JLuc, Henri, JMichel, Romain, Laurent 

TPST : 10h 

A nouveau une grosse équipe pour le défi marathon du jour : atteindre le volume sonore encore invisible. Il s'en est fallu de peu qu'une deuxième équipe aille en parallèle jouer du marteau par le fond du Chandelier; malheureusement Etienne a eu un empêchement de dernière minute. 

Les 5 premiers nommés passent la matinée à déstocker une nouvelle fois la voie vénitienne (voir posts précédents). Travail rébarbatif et pénible, mais indispensable pour pouvoir poursuivre. A 12h30, la voie est libre. Romain et moi arrivons en renfort pour attaquer le fond. 

Le travail de mardi a été efficace, un sacré paquet de gamattes remontent du front de mine jusqu'environ 16h30, où le stockage est à nouveau plein.

Rampe pour gamattes
Stockage vu du bas
Et vu du haut

 

JMichel ouvre en pointe un diaphragme vertical par où on commence à voir qu'il y a bien un puits assez profond pas très loin devant. Il reste environ 1,5m d'étroit. 

Il faut tenter le tout pour le tout pour ne pas avoir à re-redéstocker. Je tente un perçage à nouveau acrobatique et physique, tête en avant avec la mèche de 1m et un angle très limité. Le trou de gauche traverse dans une niche, pas de bol. A droite, butée à 50cm sur une belle fissure intraversable par la mèche sans la casser. Ca veut pas... Le troisième trou réussit quand même. C'est un vrai patchwork de techniques différentes qu'il faut mettre en place pour les optimiser. 

On se jette à l'eau... Après le 1/4 d'heure de rigueur, retour sur les lieux : tout est bouché et on ne peut plus rien stocker. Henri et Denis se relayent pour essayer de purger, mais rien à faire. In extremis, le point faible est trouvé sur la droite. En quelques minutes, on peut enfin balancer les remblais en bas. La tentative a été couronnée de succès, le puits apparaît enfin. La tête n'est pas encore pénétrable mais presque,et on voit bien une grosse moitié du diamètre. Pas de corde en visuel; il semble que l'on soit dans l'inconnu. C'est gros et profond d'au moins quinze mètres, une résonance semble venir d'encore plus bas. Nous sommes peut être au dessus de l'amont de l'affluent du vieux corbeau, et c'est précisément à ce moment qu'une équipe "Chandelier" aurait été très utile. 

Une chose est sûre, ce débouchage signe la fin d'une époque et le début d'une autre dans la quête de la connexion. Toute l'équipe est soulagée; la prochaine sortie, après la formalité de l'ouverture du puits, sera exploratoire.

Le puits est sous la piquette...

22 commentaires:

Dom POULAIN a dit…

Un beau travail d equipe.de persévérance. Un beau cadeau pour la 50 ème séance de desob.

Denis a dit…

Les 7 nains ont bien travaillé, les gamattes valsaient sans temps mort, Grincheux voulait fouetter ceux qui ralentissaient... Puis grève générale des gamattes et du stockage vers 18h, et là, persévérer n'a pas été une mince affaire (ou l'inverse), chapeau Laurent.
Enfin, évacuer les remblais dans ce puits (magnifique d'ailleurs), quel pied !
Dessous : encore un peu d'inconnu, c'est ça la spéléo !
Pour les amateurs de chiffres : 50 sorties, 51 mètres (évalués avec le tuyau d'évacuation) jusqu'en haut du puits ouvert.

masdan a dit…

Et la surprise sera de savoir où ça jonctionne Ceci étant quant est il du courant d'air?

riton a dit…

Toujours étrange ce sef....
Le bouchon qui l’arrête doit être en bas du puits!

Dom POULAIN a dit…

Pour le courant d air ,on est sur une entrée intermédiaire.donc pas simple

laurent a dit…

Possible que l'on soit sur une ventilation indépendante ou presque, et que l'on tombe juste en amont du bouchon d'alluvions qui stoppe la galerie du vieux corbeau, à quelques mètres du pt topo 273 qui a servi de référence pour attaquer le vieux lion en surface, 90m au-dessus.
Pour situer, les cheminées escaladées connues sont à quelques mètres en aval de ce même point, tout ça est dans un mouchoir de poche.
C'est aussi de cet endroit que le perfo a été entendu à deux reprises par deux équipes différentes.
Vivement les prochaines découvertes et infos...

Félix a dit…

Bravo!

Du coup, si ce puits fait au moins 15m, ça veut dire qu'on est forcément dans un puits parallèle à celui d'Étienne, ou est-ce possible que l'erreur d'altitude soit suffisante pour que le bas de ce puits donne sur un des méandres en haut du P20 d'Étienne?

Si c'est un puits parallèle, alors la jonction se fera forcément "au fond", ou y a-t-il une possibilité intermédiaire de rejoindre les puits d'Étienne?

laurent a dit…

Je suis assez confiant sur les calculs d'altitude. Vu qu'on est proche, il peut y avoir une possibilité de jonction intermédiaire en latéral, le cas échéant il faudra prospecter minutieusement les parois verticales à deux équipes avec ARVA. Sinon ça peut se passer au fond si on descend suffisamment, avec un peu de bol on pourrait aussi théoriquement accéder à l'amont inconnu de l'affluent du vieux corbeau. Dans ce cas, il faudrait traverser le bouchon d'alluvions pour jonctionner (pas mal d'ossements de faune de période glaciaire l'ont déjà fait).

masdan a dit…

De toute façon, ce qui est positif c'est que le méandre étroit ente les 2 puits escaladés par Etienne ne sera pas à élargir...

riton a dit…

Je crois à l'option bouchon d'alluvions.
Mais des fois il faut ce libérer de ces croyances!!

masdan a dit…

Faut il le harnais pour purger la caillasse ? si c'est non le viendrai le weekend prochain... Je suis en train de me monter un nouveau casque...

laurent a dit…

Oui il faut le harnais pour les 2 ressauts intermédiaires. La prochaine collective aura lieu à priori samedi 26.

masdan a dit…

Bon, j'ai perdu 7 kilos,mais j'ai aussi perdu mon harnais neuf acheté il y a 25 ans, à 5m près je vois où il est j'espère que les souris ne l'ont pas grignoté....

Dom POULAIN a dit…

Daniel veut voir....le futur grand réseau de l aude découvert par le sca

riton a dit…

Un harnais on peux t'en prêter un. Enfin je suppose quel seignor présidente voudra savoir si tu est assuré!

masdan a dit…

L'assurance fédérale est inutile quand on est assuré sécu avec une complémentaire :les secours en France sont gratuits malgré quelques tentatives de communes ,sur lesquelles il y avait eu de gros secours ,de les faire payer.Pour Dom,je n'ai pas l'intention de descendre dans les galeries du lion,mais d'aider si besoin à déplacer les remblais.....D'ailleurs elles ne sont toujours pas atteintes...

masdan a dit…

D’ailleurs, avant de tout purger vers le bas ,il serait bon d'y aller voir d'abord....

GRINCHEUX a dit…

La citation du jour de Pierre Dac, pour revenir aux premiers commentaires:
"Trente centimètres, c'est petit pour un nain mais c'est grand pour une bite!3

masdan a dit…

En parlant de nain grincheux, tu pourrait venir une fois,Thierry....émancipe toi bougre.

Romain a dit…

Question, ne pourrait on pas accrocher une lumière en haut du puit, puis ensuite faire une visite du réseau tranquilement, il ne doit y avoir trop d eau actuellement ?

masdan a dit…

Romain,la lumière ne se verrait pas car pour la jonction le passage est presque bouché, sinon le courant d'air au vieux lion serait violent.Il y aurait aussi le son avec de la musique à fond, genre métal hurlant ♪♫♪.

riton a dit…

Un concert de corbeaux!Ce n'est pas très harmonieux.Je propose d'ailleurs de faire un jour....un concert de silence!Comme dans la "belle verte". Quelque part, ça a déjà commencé avec mon mutisme sur les sujets clivants!L’UNITÉ avant tout.