dimanche 23 août 2020

Perspective

Dimanche 23/08/2020

Trou du Vieux Lion

Participants : JLuc, Henri, Dom, Laurent

TPST : 6h


Séance improvisée sur le tard, motivée par la réussite de l'opération de communication Vieux Lion - Chandelier de la semaine dernière.

Déblayage de la suite du méandre et stockage un peu plus haut en confectionnant quelques escaliers en planches.

Nouvelle salve, je fais mon possible pour aller percer en pointe tête en bas, histoire d'optimiser les chances d'avoir un visuel sur la suite avant le soir.

Pari gagnant, une série de gros blocs s'est décollée au dessus du nouveau ressaut. Certains tombent dans la suite et la vasque, mais la plupart peuvent être récupérés au prix d'acrobaties non conventionnelles.

Un "très mince", tel qu'il a été défini dans un précédent post, pourrait passer, le court méandre n'est plus. Dessous il y a environ 3m sans la moindre prise, un tube circulaire tombant directement dans la flotte. On la joue donc raisonnable, on ouvrira la tête de ressaut dans les règles à la prochaine.

J'ai passé l'appareil photo dans la suite, mais ça manque de lumière. Nous espérons que cette vasque est le filtre à courant d'air, qui monte en pression dès que c'est étroit (entre blocs avant déblayage), mais de faible débit dès qu'on agrandit. Un court pertuis au niveau du déversoir en bas (aucune trace de mise en charge sur les parois) serait la configuration la plus favorable. On saura bientôt...


Méandre agrandi jusqu'au ressaut


Ressaut vierge, vasque et manque de lumière


 

14 commentaires:

riton a dit…

Après le "boyau des culs-de jatte", le "méandre des lilliputiens"...
De la désob. années 80 avec Daniel....ça ne nous rajeunis pas!
Et Jean Luc qui nous a fait un "escalier vénitien" digne de la renaissance Italienne!

Dom POULAIN a dit…

Ca sent bon.
J ai pensé à quelques choses en reprenant la topo du vl

Félix a dit…

Ça sent la jonction qui se rapproche ...

Du coup, le ressaut lui-même, il fait quel diamètre? A agrandir ou ça passe tout seul une fois la tête de puits bien ouverte?

Coté profondeur de la vasque, vous avez pu vous faire une idée? Est-ce que ça donne un volume de stockage intéressant?


@Laurent : j'ai pas trop compris le dernier paragraphe : ton hypothèse est que la vasque forme une voûte mouillante presque siphonnante, et que c'est ça qui limite le courant d'air?

@Dom : il ne manquerait pas la fin de ton message par hasard?

masdan a dit…

Quand je pense à ce vieux corbeau,je ne peux être qu'admiratif...il était vraiment bon spéléologue !!!

Dom POULAIN a dit…

Vu que l entrée est à l aplomb du corbeau .plus le décalage du méandre entre le p30 et le p20.
L azimut est il me semble identique. La topo du vieux lion nous indique la distance qu il reste à agrandir.

laurent a dit…

@Félix : le ressaut est largement pénétrable une fois la tête ouverte. Le volume de remblais qui va tomber à l'ouverture devrait en grande partie combler la vasque qui doit faire 40-50cm de profondeur. Il y aura de quoi stocker un peu en bas mais sans plus, faudra optimiser l'espace comme d'habitude.
Dans l'angle nord-ouest il semble y avoir une mini-plage d'alluvions provenant des soutirages des parties plus hautes. On devine un tout petit passage au ras des alluvions qui doit servir de déversoir. J'espère que c'est ça qui limite l'air.

Denis a dit…

Oui Dom : en regardant la topo du VL, on a bien la distance entre le terminus VL et l'aplomb du P30 (+ ou - le décalage avec le P20), c'est à dire 4 à 10 mètres horizontaux en tout.
Il faut prendre en compte le dénivelé : je dirais moins de 10m Laurent ?
On chauffe, on chauffe !

Dom POULAIN a dit…

Moi je pense 4m

riton a dit…

Quand le Etienne me dis qu'en haut du P20 il y a un méandre ou il a du mal à passer...et ou il ne passait plus du tout...il faut s'attendre à encore de la désob.!

Etienne a dit…

Oui encore un peu de désob mais un maigre comme moi ou Boris et vous envoyez tout le stockage en bas du P20 à condition que l'on aille bien sur une jonction avec les puits escaladés, ce qui n'est pas sûr car après 4 km de topo la précision n'est pas métrique ! Je commence à croire que vous pourriez bien arriver là où je me suis arrêté. Je me suis arrêté face à une mini trémie avec un colmatage de sédiments qui concordent bien pour l'instant et un petit enduit calcite-moonmilk beige souvent au-dessus des sédiments ou carrément dans la partie haute du conduit (planchers). Pas franchement d'air.
Même si ça manque de lumière il me semble reconnaître l'encaissant bleu gris foncé veiné de blanc... De mémoire il est bien plus clair dans le P20, donc encore quelques efforts pour traverser le foncé.
Pour un peu d'espoir niveau stockage j'ai vu un grand gaillard disparaître totalement dans une petite vasque donnée pour 50cm, il n'a pas touché le fond !

Boris a dit…

Voici quelques sorties que je ronge mon frein de ne pas pouvoir filer un coup de main, surtout quand je vois qu'un "maigre" aurait pu être utile !
WE prochain, je suis des vôtres, alors je peux faire la sonde, le burin ou les tractions, je reviens de la montagne, j'ai la caisse !

masdan a dit…

En 3 mois et demi j'ai perdu 6 kg, plus que 10kg à perdre pour vous dire comment c'est derrière ♪♫♪.. S'il faut sortir la caillasse jusqu'en surface, je suis des vôtres.

laurent a dit…

Dernier recalcul théorique des différentes cotes (aux incertitudes de mesure près) :

Par les cheminées du Chandelier; terminus méandre ouest = 822m; terminus méandre nord = 824m

Par le Vieux Lion; terminus actuel au niveau de la vasque = 824m

L'agencement directionnel des différents méandres correspond bien.
Donc c'est pour bientôt ou alors on est dans un parallèle...

riton a dit…

La trémie calcité dont parle Etienne, je ne serait pas étonné que ce soit le barrage qui a provoqué le vasque!Bonjour la cascade quand l'on vas l'ouvrir!