mercredi 3 janvier 2018

Jeudi 28, Vendredi 29 et Dimanche 31 Décembre 2017:
Avec nos amis parisiens et grenoblois.
Des amateurs de classiques qui cherchaient a occuper leur séjour de fin d'année à Puivert.Du spéléo club de chablis (SCC) et de l'AFEGC: association française exploration des gouffres et canyons.
Barrenc de la tire de lausa (à revoir?)
- Jeudi: ayant prévus à l'origine de continuer l'explo (pistage d'air) au trou du cerf, la neige nous repousse en bas du plateau.
Marquage du SC Arize
L'on ce rabat donc sur la classiques classiques de Puivert: le trou du vent du Blau. Avec Fred, Lilian et Thierry. L'aspiration est si forte à l'entrée, que je m'y refroidis. Tout est pourtant bien amorcé en amont et en aval....Il faut croire que les suites du Blau sont.....des réseaux de fissures!TPST:3H. Une équipe à fait le buffo fret. Bonne ambiance conviviale au gîte "la ferme tranquille"à Campserdou.
Je pense qu'elle ne tourne plus!
Retour à Alet.
Tunnel de Pierre Lys
- Vendredi: les conditions n'étant toujours pas bonnes sur le plateau, descente à la grotte de la Muraille du Diable aux gorges de Pierre Lys. Avec: Thierry, Benoit, Sara et Charlotte. Accès depuis Belvianes. Ces spéléos, plutôt spéléistes n'hésitent pas à me suivre dans l'ingrat "réseau brigitte", exploré en 2003. Il n'y en a quand même que deux au fond avec moi. Des perspectives pas inintéressantes mériterais une reprise des explos. Ensuite un bel essaim de chauves souris nous interdit de faire le circuit classique. L'on ce rabat sur les originales caches à explosif du tunnel. TPST:4H. Repas au gîte avec l'équipe. Une équipe à déséquipé le SP2 fait précédemment, et une autre le Barrenc de Picaussel. Retour à Alet.
Leçon de trompette au gite.
- Dimanche: la motivation ayant sérieusement chutée en ce dernier jour de l'année, je me retrouve seul l'après-midi pour une petite séance de prospection sur Lavelanou. Dans une doline bien située par rapport au Chandelier, je retrouve le LAV48 exploré par SC Arize. Avec leur excellent marquages métalliques caractéristiques. Par contre pas d'air à l'entrée. Plus à l'Ouest je retrouve le barrenc de la tire de la lausa qui a été fait quelques jours plus tôt par l'équipe. Très net souffle à l'entrée malgré la douceur revenue.... Et là les virus qui crapaütaient depuis un moment dans ma carcasse me coupent littéralement les jambes. Je me rapatrie tant bien que mal....au milieu d'une battue de chasseurs....TPES:3H. Et mon état vas aller en empirant au fil des heures. Participation au réveillon....au fond de mon duvet....
Au Blau, l'escalade est sous l'eau....
J'aurais au moins été à l'abri de ces excès rituels et ridicules.
de g. à droit.: Lilian, Thierry, Fred.
Retour à Alet le lendemain dans un état second.

10 commentaires:

masdan a dit…

Par rapport au trou du Blau... Suite au pompage, on nous avait montré le trou du vent ( André Capdeville et Jean Claude Pulliga) Je crois qu'à ce moment là, il n'y avait pas d'air, là haut.Sinon on l'aurait attaqué.Y aurait il un rapport direct entre le fait que le beau siphon du Blau soit vide ou plein et le zef du trou du vent (le chandelier) ?

Stoche a dit…

Dans le puits d'entrée vers -30/-40, est-ce que tout a été vu ? Il y a des fissures... Enfin dans la salle en bas des puits, il y a des cheminées qui remontent (faites à l'époque par la SSP), il serait intéressant de vérifier si l'air n'y va pas. Et aussi les plafonds de la galerie qui va au siphon aval. Ca fait déjà qqs possibilités mais rien d'évident c'est sûr.

masdan a dit…

mais ce trou, le chandelier, que le grand Riton a sorti de l'oubli,est ce qu'il soufflait ou aspirait un temps soit peu,était il bouché hermétiquement? Sinon pourquoi les gens de Puivert , de l'Escale connaitrait il ce truc insignifiant( avant d'être ouvert)sous le nom de Trou du vent, Même si il avait été bouché sur ordre d'un seigneur au XVII ième siècle...?

laurent a dit…

Le trou de gauche a toujours été ventilé sans être une tornade. Celui de droite (entrée actuelle) soufflait faiblement par un minuscule interstice en 90, mais d'après un témoignage récent il soufflait fort dans les années 60 (air senti sur les jambes en passant sur le chemin). Il devait régulièrement dans l'histoire se produire des ouvertures par soutirage puis celle-ci étaient rebouchées par les habitants ou chasseurs.

Quant au lien de ce courant d'air avec le tdv du Blau, il a été clairement établi été comme hiver. L'aspiration au Chandelier en hiver est décuplée quand les siphons du Blau s'amorçent et que seules les fissures (les petites soeurs de Parkinson)laissent filtrer l'aspiration par le tdv du Blau.

masdan a dit…

Voilà mais ce que je voulais dire, c'est est ce que le courant d'air du chandelier serait aussi fort si le siphon qu'on avait pompé était vide. Car André et Pupu, ne sont pas des manches pour apprécier un trou souffleur. Donc, idée , un nouveau pompage CDS, avec des subventions pour les clubs qui participent .On avait mis un compteur de mètres cubes pompés, mais je n'ai plus le cahier du pompage... Profiter et affiner pour voir la faisabilité d'un complément en eau pour Puivert lors des pénuries.......Et tout pareillement un projet de pompage sur le trou des Bauries.....

riton a dit…

Il faut effectivement revoir un passage dans le puits.Mais ça n'explique pas pourquoi le Blau n'est parfois pas du tout ventilé. Si le sef ne passait que par des fissures (en tout cas des fissures en plafond), il devrais toujours il y en avoir!

masdan a dit…

Pour le moment, je crois qu'il faut surtout mettre le paquet sur la sécurisation du Chandelier... son exploration Nous expliquera tous ces mystères ...Que serait la vie sans mystère?... Bonne année à tous, de la chance, et sachez fusionner passion et moyens en inter clubs autours de projets communs. Et tant pis pour les générations futures, fallait naitre avant, non mais....

Thierry Bonnel a dit…

Si le courant d'air du TDV provient essentiellement du reseau du chandelier,effectivement cela paraît normal que celui-ci s'arrête temporairement dû à la mise en charge de la boîte à lettres(point bas)en période très arrosée...
Maintenant élargie et en partie hors eaux,il serait intéressant de surveiller s'il y a maintenant pérennité du courant d'air au blau surtout en haute eaux..quant au lien entre les deux cavités il faut la chercher au niveau d'un conduit fossile passé inaperçu et non pas forcément par le bas..
Manque plus qu'à lever le voile sur les probabilités de connexions entre les semis-actifs et ce fameux fossile qui n'en finit plus de remonter...

masdan a dit…

M'enfin !!! quand riton a la grippe : il ne se passe rien dans ce club ? ....Riton, ne meurt jamais....

masdan a dit…

La nature a horreur du vide(Lavoisier) mais pas le spéléo( Daniel Mas) Prochainement sur spéléo rétro début des contributions photos de Daniel Gilles: Galerie des pas de l'Aldène avant aluminisation et passerelles, et l'asperge, découverte De Géralde en ramassant des champignons.... non, des asperges.... Avant de mourir, les vieux, un réflexe : j'organise mes photos par boites, et, que ce soit diapos, photos papier, documents ,articles et vieux délires--> le Daniel(non pas lui, l'autre ou l'autre encore) je numérise et je publie. Le nombre de photos et documents qui finissent dans les bennes d'ordures, c'est effarent.