dimanche 13 août 2017

Journée Historique


 Et sursis pour la suivante...

Dimanche 13/08/2017
Trou du Chandelier
Participants : Denis, Loïc, Jean-Luc, Julie, Henri, Thierry, Laurent
TPST : 6h


Belle équipe aujourd'hui avec renforts et nouvelle recrue pour une journée à fort suspense potentiel.
Les hostilités démarrent comme d'habitude par une séance de purge de cailloux au fond.

Avant l'action
On se relaye à tour de rôle au chantier en pointe. Pendant ce temps, le mur de stockage atteint un point critique mais les bâtisseurs redoublent d'ingéniosité pour pouvoir poursuivre.

"The wall" zone de stockage vue de haut en bas

Après quelques heures de boulot et deux trous bien placés, le passage s'ouvre progressivement vers le bas, ce qui nous oblige à quitter notre paroi saine pour repasser sous de gros blocs.


Franchissement du chaos vertical
Finalement Henri s'insinue. Comme pressenti ça s'élargit franchement quelques mètres plus bas. Tout le monde descend sur un large palier.
Trois départs de puits se présentent. Le sondage ne nous laisse aucun doute : en dessous c'est le même volume.
Ca plombe entre trente et quarante mètres. C'est propre, sain et pleine roche.
Les cailloux renvoient de la partie basse un écho qui nous fait pousser des cris non retenus.
Cette fois c'est du lourd, aux portes grandes ouvertes d'un des plus gros karsts des Pyrénées.
On pense à nos deux expatriés californiens qui voudraient être avec nous en cet instant...

Le palier-relique "qui-tient-tout-ce-qu'on-ne-voit-pas-au-dessus"

Satisfaction assumée
 Mais il y a un revers à la médaille : l'équation gros blocs sur gros vide ne fait pas bon ménage, et en tentant de calculer comment tient tout ce qu'on a sur la tête on ne parvient pas à se rassurer. Il y a un pilier au milieu du palier, amoncellement de blocs, qui reste tout seul en tension semblant tenir toute la zone que nous venons de franchir. Pas sécurit pour poursuivre l'explo...
On remonte prudemment réfléchir en surface.

Discussion de palier (suspendu)


Départ d'un des puits. Dommage il manque l'échelle...
Finalement on décide de sécuriser par le haut et progressivement plutôt que de foncer tête baissée. La victoire est validée, il faudra juste encore être patient pour savourer la suite.
On finit l'après-midi en débutant l'élimination des blocs les plus douteux et en provoquant un nouvel éboulement . 
Le passage est provisoirement refermé, et il faudra être assez nombreux pour l'assainissement final, mais qu'importe, le jeu en vaut bien la chandelle ou plutôt le chandelier.

Les premiers calculs faits, la grande verticale devrait nous mener à la cote -65 environ, soit environ quinze à vingt mètres au dessus du nouveau réseau du trou du vent, d'où provient l'air du Blau. Cela pourrait bien correspondre à l'altitude du grand fossile recherché...

Après l'action le réconfort

14 commentaires:

Thierry Bonnel a dit…

Q'une superbe journée historique partagée avec l'équipe et même si j'ai un doute sur mes prochaines dispos..filez sans retenue!! y a de la réserve derrière...

Elodie a dit…

Hourra! Ca s'ouvre! J'ai vraiment hate de voir tout ca! Est ce qu'il y a toujours le zef?

Thierry Bonnel a dit…

Plus que jamais une vraie turbine...
Bonjour à vous deux!

Seb a dit…

Ce qui compte, c'est que la premiere soit faite. Foncez !

Gounel a dit…

Je n'avais pas encore commencé la spéléo au moment de la grande aventure collective du Blau mais je mesure tout de même l'énorme portée historique et symbolique de cette découverte, pour la spéléo audoise.
Vous le méritez
A+
Michel

riton a dit…

Merci Gounel.
Tu seras le bien venus, si le " barnum" ce confirme en bas du puits.
Pour l'instant, l'age aidant ( ça a du bon!), nous en sommes à la phase sécurisation. Et il semble il y a voir encore du boulo. Monsieur de Louvois, ministre de la guerre de Louis 14, ne faisait pas les choses à moitié (enfin, ceux qui étaient sous ces ordres...), et le colmatage était solide!

Loic Mary a dit…

Merci pour cette journée qui à fini de me convertir à cette discipline qu'est la spéléo! :)
Loïc.

Etienne a dit…

Vous pensez que le colmatage est anthropique ?
En tout cas félicitation ! Belle démonstration d'un collectif efficace : réflexion des potentialités, compétences techniques variés, désobstruction dans des conditions rudes et engagés (pour ne pas dire dangereuses), opiniâtreté, patience, sagesse et ouverture ! Peut-être une récompense à la hauteur...
Reste tout de même un obstacle tectonique majeur à franchir avant de crier victoire !

laurent a dit…

La trémie de glaise et petits blocs anguleux, arrivant du plafond, qui nous a fait stagner à -15 depuis le 30/12/2015 est très probablement anthropique et correspond au colmatage mentionné dans les textes anciens. Elle était presque étanche et a bien failli avoir le dernier mot.
Par contre, avant et après, il s'agit d'une trémie tectonique grossière faite de gros blocs corrodés et de portions entières de paroi du paléo-drain.
Nous savons maintenant que le petit puits rond de -10 est en fait la tête de puits décapitée de la grande verticale et déplacée d'une dizaine de mètres. Assez impressionnant...

Maintenant nous sommes enfin dans la roche en place, cela n'exclut pas de trouver de nouvelles trémies grossières plus loin dans le massif mais le courant d'air n'est plus contraint et c'est un très bon point...

riton a dit…

Grossières elles le sont les trémies: elles manquent totalement de savoir vivre...Elles ont faillie à deux reprises interrompre mon parcours terrestre!

Etienne a dit…

Alors merci à Louis XIV d'avoir fermé l'entrée pour que la première ne se fasse qu'au XXIème S pendant le parcours terrestre ininterrompu d'<> ;-)
Vers le flanc ce gros paléo-drain, a peut-être été accessible pendant la préhistoire...

Le Long a dit…

Bravo les gars ! Du très beau boulot ! Il me tarde de connaitre la suite ! Bon courage et bonnes explos !

Ours a dit…

Bravo ! Seul le travail et la ténacité paye. Espérons que vous arriviez à stabiliser cette trémie sans souci.
Cela me rappelle quelques trémies cthulhuesque passées non sans frayeur et quelques autres toujours en cours.

dominique poulain a dit…

Bravo .à tres bientôt. La sécurisation est indispensable surtout si ça file