dimanche 30 septembre 2018

Enquêtes en profondeur

Samedi 29 Septembre 2018
Réseau du Chandelier
Participants :
SCA : Dom, Steve, Henri, Seb, Elodie, Laurent
SCM : Michel N
GPS : Jean-Michel
TPST : 12h

Etiage aidant, les travaux en interclub se poursuivent au Chandelier.
Pendant qu'un trio composé d'Henri, Seb et Elo vont désobstruer le boyau de la Murène dans le réseau I, le reste de l'équipe part dans le réseau IV.
Première mission, topographier le réseau remontant côté IV pour trouver une éventuelle jonction supérieure.
Les premières visées en direct sur le PDA sont encourageantes, se rapprochant à 2m à peine d'un point topo côté III. Mais la galerie continue et se superpose ensuite à plusieurs visées côté III mais 6 à 7m au dessus ! Assez incroyable comme configuration...
On détecte quand même une possibilité de jonction avec un mince filet d'air mais en pleine calcite le chantier est assez aléatoire. Toujours bon à connaître malgré tout...

Au ras du sol de la galerie principale du IV, la topo montre un autre point faible pour shunter le pseudo-siphon.
Malheureusement, l'origine de ce passage est détecté plusieurs mètres en amont de la plus courte distance directe. Beaucoup trop long comme chantier...
Maintenant qu'on est fixés, la meilleure option reste l'élimination bête et méchante du pseudo-siphon. Ca tombe bien, on avait prévu de pouvoir parer à toute éventualité...

Michel, Jean-Michel et Steve vont s'atteler à la tâche pendant qu'avec Dom nous allons continuer la topo dans le cours principal du IV, direction le fond...

Galerie du IV

Faux plancher de gros galets, relique d'une époque révolue
Les relevés nous indiquent que nous progressons sous les marnes du plateau, qui visiblement n'atteignent pas la profondeur où nous sommes. Pourtant la morphologie souterraine ne trompe pas et s'adapte à la structure géologique : fini les collecteurs en écoulement libre de 15 à 20m de hauteur, la tendance est maintenant aux conduites forcées avec plusieurs anciens siphons.

Suite du IV, ambiance lumière spéléo (cad pas de lumière)

Encore de beaux vestiges de l'ancienne rivière
Belle ambiance de voir l'inconnu se dessiner en direct à plus de 3km de cheminement de l'entrée, sensation équivalente à la première. Beaucoup de découvertes également pendant les relevés : un gros passage supérieur à explorer, un filon métallifère sur faille associé au rideau de stalactites rouges (trop hautes pour les photos avec mon appareil), confirmation de l'intérêt du passage étroit ventilé en bas du grand méandre...
Arrêt topo à 18h en bas de la remontée vers la grosse conduite forcée surcreusée, après 410m de relevés supplémentaires.

Galerie à taille humaine dans la zone intermédiaire entre deux tronçons de grande galerie

 Au retour on s'aperçoit que l'équipe désob n'a pas chômé : la moitié du pseudo-siphon a été éliminée.
Tous les "fondeurs" se rejoignent finalement en bas des puits d'entrée. Sortie échelonnée jusque 22h.
Prochaine explo après les JNS et le barnum secours si le temps reste clément.

Arme secrète après l'effort

5 commentaires:

masdan a dit…

Argh, en tant que mineurs vous aurez la retraite à 50 ans . 2tonnant cette alternance de grandes et petites galeries....

riton a dit…

Il faut croire qu'il a fallu un bon débit pour trimbaler ces galets impressionnants! Qui dit bon débit, dis bassin versant conséquent!
Laurent, sur le plateau ou on été localisé ce type de cailloux?

riton a dit…

Pour nous sortie pépére de reprise.
Avec changement de toutes les plaquettes dural de la partie 1 par des plaquettes acier inox. Avancée de 4m dans l'affluent de la murène. Mais la suite ne semble pas bien large...J'ai plus qu'apprécié la reprise de l'adhérence sur les sols...due au niveaux bas et mes bottes neuves...

laurent a dit…

Ceux sur les photos sont en calcaire local, probablement créés dans le réseau lui-même. Les marrons plus petits viennent des marnes via des pertes anciennes.
Et il y en a d'autres, rubéfiés mais blanc mat à l'intérieur dont la provenance est plus mystérieuse (zone interne métamorphique au sud ?)

F4GHW a dit…

Bjr les (anciens) amis...
Pouvez vous prendre en photos les concrétions rouges les plus spectaculaires pour voir comment c'est dans le Chandelier. Il y en avait plein dans le Red de Toneyo, mais je voudrais voir la différence justement.
Merci de mettre photo dans un futur post.