dimanche 4 mars 2018

Trève hi(ver)nale

Dimanche 04 Mars 2018
Trou de Ver
Participants : Dominique, Steve, Henri, Jean-Luc, Julie, Sebastien, Elodie, Laurent
TPST : 5h30

Vu les conditions aquatiques sur le plateau de Sault, il était temps d'aller voir la suite du trou de Ver dans les Corbières plus sèches, suite qui attendait depuis Juin 2017.
Equipe étoffée et retrouvailles souterraines avec Seb et Elo pour une journée "cool" pas trop loin de la surface.
La veille j'étais allé faire un peu de ménage pour avancer le boulot (on pourrait dire une sortie ver solitaire...).
Steve se retrouve donc d'entrée de jeu au fond devant un bon chaos de blocs avec quelques "calibres", ce qui n'est pas pour lui déplaire.

Steve concentré avant l'action

Stockage du personnel
 Les blocs sont acheminés facilement dans une niche idéalement placée. Le passage s'ouvre avant la mi-journée.
Franchissement de l'obstacle
Derrière il y a un petit ressaut puis la suite du méandre qui est pénétrable et donne dans un élargissement relatif quelques mètres plus loin. Malheureusement, malgré de belles formes, la suite est bouchée par de la terre fine et sableuse. Une cheminée calcitée est explorée et s'arrête dans un évasement sans suite évidente. En plus ce n'est pas le jour pour pister le courant d'air car l'équilibre thermique est presque parfait.
On le piste quand même avec de l'encens car il y a une multitude de petits départs annexes sur le cheminement.
Après le casse croûte à l'extérieur, on repart creuser le point bas. C'est étroit mais les cailloux descendent de plusieurs mètres. Les courants d'air contradictoires nous font tourner en bourrique, et on décide de revenir un jour plus favorable.

A la remontée, Steve, Dom et moi allons revoir un annexe avec un potentiel de continuation. Un bloc coincé, dangereux car placé exactement pour nous tomber dessus, barre la suite. Longue reflexion et hésitation avant de l'entreprendre.
Finalement on parvient à faire passer une corde avec un noeud coulant autour depuis le bas. On se met à tirer comme des malades depuis la zone abritée. Sans succès...
A deux doigts de laisser tomber on passe finalement la corde par une petite lucarne ce qui lui donne un autre angle de traction. Et là badaboum.
Passage ouvert, petit bout d'explo, niche ornée de quelques géodes mais sans suite : rebelote !

Au final, 17m de première aujourd'hui et le courant d'air de l'entrée absorbé par une suite mystérieuse. Affaire à suivre par conditions météo plus favorables...

4 commentaires:

Thierry Bonnel a dit…

Bonjour à toute l'équipe presque complète des vers de terre...!
Le chandelier nous fait oublié que la aussi il y a du gros avec déjà pas mal de kilomètres explorés et beaucoup à venir...

riton a dit…

Pas évident ce calcaire dolomitique faillé!
Sur la zone ce qui serais bien c'est un inventaire...et une relocalisation (je suis incapable d'en retrouver la plus part!)de tous les trous avec du potentiel. J'irais bien revoir le "trou de l'ours". Là aussi!

masdan a dit…

Pour pister le zef, je suis au top.... Prochainement vidéo sur spéléo rétro.... Vivement que ça passe, les creusements sont beaux.

masdan a dit…

Vidéo sur comment faire de la fumée, également sur spéléo rétro...


https://photos.app.goo.gl/NF4F3QdNl5nLLtvh1